DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : alerte rouge au Royaume-Uni, la France veut étendre le couvre-feu

euronews_icons_loading
Covid-19 : alerte rouge au Royaume-Uni, la France veut étendre le couvre-feu
Tous droits réservés  Dominic Lipinski/AP
Taille du texte Aa Aa

Le Royaume-Uni enchaîne les tristes records depuis deux jours. Après avoir franchi la barre des 40 000 infections en 24 heures lundi, 53 000 cas ont été recensés rien que mercredi, malgré le reconfinement mis en place le 20 décembre dans une partie du pays.

Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 en Angleterre a dépassé le pic de la première vague. Et les hôpitaux sont de plus en plus débordés. "Nous sommes de retour dans l’œil du cyclone de cette deuxième vague de Covid-19", a souligné Simon Stevens, directeur général du service national de santé britannique.

En France, le nombre d'hospitalisations poursuit sa hausse. Mardi soir, le ministre de la santé Olivier Veran a fait savoir que le gouvernement excluait un troisième confinement généralisé ou localisé.

"Nous allons proposer une prolongation du couvre-feu qui, au lieu de commencer à 20 heures, commencera à 18 heures dans toutes les régions où cela est nécessaire, dans certaines villes ou régions où le taux d'incidence est supérieur au niveau d'alerte maximum. Ces mesures seront mises en oeuvre à partir du 2 janvier 2021", a-t-il expliqué.

Les départements qui pourraient être concernées par l'extension du couvre feu sont majoritairement situés dans le Grand Est et en Bourgogne Franche-Comté. Quelques départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de Provence-Alpes-Côte-d'Azur figurent au sein de cette liste, de l'Ardèche aux Alpes-Maritimes.

Euronews
Couvre-feu élargi à partir du 2 janvier dans certains départementsEuronews

Vaccination, lentement mais surement ?

C'est dans ce contexte que la France poursuit lentement le début de sa campagne de vaccination entamée dimanche. Mais son rythme commence à susciter des interrogations. En 3 jours moins de 100 personnes ont été vaccinées contre plus de 40 000 en Allemagne, qui n'a commencé sa campagne de vaccination avec seulement 1 jour d'avance.

Seuls quatre Français sur 10 souhaitent se faire vacciner contre le Covid-19, selon un sondage Ipsos Global Advisor qui octroie à la France la place de "championne du monde" des pays réfractaires aux vaccins.