DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : couvre-feu à 18h généralisé en France métropolitaine dès samedi

Par Vincent Coste avec AFP
euronews_icons_loading
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 14 janvier 2021
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 14 janvier 2021   -   Tous droits réservés  THOMAS COEX/AFP
Taille du texte Aa Aa

Le doute est levé. Le couvre-feu à partir de 18h va donc être étendu à toute la France métropolitaine. Le Premier ministre français a annoncé cette nouvelle restriction ce jeudi lors de son traditionnel point presse hebdomadaire consacré à l'épidémie de Covid-19. Ce dispositif entrera en vigueur à compter de ce samedi et pour au moins 15 jours.

"Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h", a précisé le chef du gouvernement.

Jean Castex a justifié cette décision en expliquant que si la situation épidémique est "maîtrisée", elle reste "fragile" en France, s'inquiétant de "l'émergence de nouvelles souches plus contagieuses" du coronavirus, comme le variant anglais.

Sur ce point, le Premier ministre a laissé la parole à son ministre de la Santé. Olivier Véran a indiqué que "ce variant est entre 30% à 70% plus contagieux et qu'il touche plus les enfants", tout en ajoutant que cette souche "reste sensible au vaccin".

Pour "freiner la propagation de l'épidémie", d'autres mesures vont être mise en place en plus de la généralisation du couvre-feu à 18h. Jean Castex n'a par ailleurs pas écarté un reconfinement en cas de "dégradation épidémique forte".

Des test négatifs pour venir en France

Parmi les nouvelles mesures annoncées, tous les voyageurs souhaitant venir en France en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne devront dorénavant présenter un test négatif au Covid-19 avant de partir. Ces personnes devront également "s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l’issue", a ajouté Jean Castex.

Concernant les déplacements en provenance d'un pays de l’UE, "et notamment des pays comme l'Irlande ou le Danemark confrontés à une situation épidémique difficile", "les ministres travailleront à l'élaboration d’un cadre de coordination en vue du prochain Conseil européen du 21 janvier", a expliqué le Premier ministre français.

Suspension des activités sportives scolaires et extrascolaires en intérieur

Les activités physiques scolaires et extrascolaires en intérieur vont être suspendues "jusqu'à nouvel ordre" pour faire face à l'épidémie de Covid-19, a également annoncé Jean Castex. "Nous souhaitons tout faire pour éviter" la fermeture des écoles, a redit le chef du gouvernement, qui a aussi annoncé le renforcement du protocole sanitaire dans les cantines scolaires.

La vaccination ouverte aux personnes souffrant de pathologies à "haut risque"

Sur le front de la vaccination, les personnes présentant des pathologies à "haut risque" pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir de lundi dans l'un des "700 centres" de vaccination ouverts dès cette date sur le territoire, a indiqué Jean Castex.

Ainsi, outre les plus de 75 ans, près de 800 000 personnes adultes, "atteintes de maladies particulièrement graves pourront recevoir le vaccin, notamment les personnes souffrant d'insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d'un organe, les personnes sous traitement pour un cancer ou encore celles atteintes de Trisomie 21", a détaillé le ministre de la Santé.

Selon le dernier bilan communiqué ce 14 janvier à 19h, plus de 310 000 personnes ont reçu leur première injection, alors que la France disposait la semaine dernière d'un million de doses du vaccin Pfizer/BioNTech.

21 228 nouveaux cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures, selon les autorités sanitaires. 25 017 personnes (+ 1 685 en 24h) sont actuellement hospitalisées après avoir été contaminées par le Covid-19 et 2 726 patients sont aujourd'hui en réanimation dans les hôpitaux français. 69 313 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie en France.