DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Human Rights Watch accuse Jair Bolsonaro d'avoir tenté de "saboter" les plans anti-Covid-19

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Jair Bolsonaro prend un bain de foule sans masque
Jair Bolsonaro prend un bain de foule sans masque   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Jair Bolsonaro a "tenté de saboter les mesures de santé publique" mises en place contre le Covid-19. Cette accusation, grave, est lancée par Human Rights Watch. L'ONG de défense des droits humains énumère les initiatives du président d'extrême droite pour minimiser les ravages de la pandémie, du refus de prendre des mesures pour se protéger et protéger son environnement à la diffusion de "fausses informations". Il aurait aussi tenté "d'empêcher les États d'adopter les règles de distanciation sociale".

Human Rights Watch dénonce aussi la politique de Jair Bosonaro qui a fragilisé les droits des femmes et des handicapés, ou bien l'environnement. Un président qui s'en est souvent pris à la presse et aux mouvements civiques, regrette aussi l'ONG.

L'ONG rappelle également que Jair Bolsonaro "a congédié son ministre de la Santé pour avoir respecté les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS)", et que le remplaçant a démissionné pour avoir été en désaccord avec le président sur l'utilisation d'un médicament pour traiter la maladie dont l'efficacité n'a pas été démontrée.

Loin derrière d'autres pays, le Brésil va commencer la vaccination à la fin du mois. Le président d'extrême droite a plaidé à plusieurs reprises pour que le vaccin ne soit pas obligatoire, assurant qu'il ne se ferait pas vacciner.

Le Brésil est le deuxième pays le plus touché au monde, avec près de 205 000 morts et 8,1 millions de cas, derrière les États-Unis.