DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Nous ne voulons pas de Biden, mais nous venger" : une manifestation tourne à l'émeute à Portland

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
"Nous ne voulons pas de Biden, mais nous venger" : une manifestation tourne à l'émeute à Portland
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Loin de Washington, de l'autre côté du pays, l'investiture de Joe Biden a été accueillie par plusieurs manifestations dont certaines ont tourné à l'émeute. Ces manifestations semblent avoir été organisées par des groupes de la gauche radicale, opposés à l'approche modérée de Joe Biden.

Dans les rues de Portland, dans l'Oregon, environ 150 personnes s'en sont pris au siège du parti démocrate. Ils ont brisé des vitres et peint à la bombe des symboles anarchistes.

Certains manifestants portaient une pancarte "Nous ne voulons pas de Biden, nous voulons nous venger !" en réponse aux "meurtres de la police" et aux "guerres impérialistes".

La police a fait état de huit arrestations.

Après l'assassinat de George Floyd par la police à Minneapolis en mai, Portland avait été le théâtre de manifestations pendant plus de 100 jours consécutifs.

Beaucoup avaient donné lieu à de violents affrontements entre la police et les manifestants. Le maire Ted Wheeler a récemment dénoncé ce qu'il décrit comme un segment d'agitateurs violents qui devrait être soumis à des sanctions plus sévères.

Du nouveau dans les enquêtes sur l'attaque du Capitole

Par ailleurs, deux hommes, dont un organisateur autoproclamé des Proud Boys ont été arrêtés mercredi pour avoir participé à l'assaut du Capitole le 6 janvier.

Joseph Biggs, 37 ans, a été arrêté dans le centre de la Floride. Il est accusé d'obstruction à une procédure officielle devant le Congrès, d'avoir pénétré dans une zone d'accès restreint dans l'enceinte du Capitole et de conduite désordonnée.

Biggs semblait porter un talkie-walkie pendant l'assaut du Capitole, mais il a déclaré aux agents du FBI qu'il n'avait aucune connaissance de la planification de cette assaut et qu'il ne savait pas qui l'avait organisée.

Joseph Biggs avait déjà organisé en 2019 un rassemblement à Portland, dans l'Oregon, au cours duquel plus d'un millier de manifestants d'extrême droite et des contre-manifestants antifascistes se sont affrontés.

Les Proud Boys sont un groupe néofasciste connu pour se livrer à des affrontements violents lors de rassemblements politiques.

Jesus Rivera, 37 ans, a également été arrêté mercredi à Pensacola. Il est accusé d'avoir pénétré sciemment dans un bâtiment à accès restreint, d'avoir eu l'intention d'entraver les activités du gouvernement, de conduite désordonnée et d'avoir manifesté dans les bâtiments du Capitole.

Les affaires sont traitées par les procureurs fédéraux du district de Columbia. Plus d'une demi-douzaine d'autres personnes venues de Floride ont été inculpées en relation avec l'invasion du Capitole.