DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : le régulateur européen approuve le vaccin AstraZeneca/Oxford pour les plus de 18 ans

euronews_icons_loading
Covid-19 : le régulateur européen approuve le vaccin AstraZeneca/Oxford pour les plus de 18 ans
Tous droits réservés  Scott Heppell/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Agence européenne des médicaments a approuvé l'utilisation dans l'Union européenne du vaccin AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19, pour toutes les personnes à partir de l'âge de 18 ans. L'instance affirme que le vaccin est également adapté aux personnes âgées.

Ce vaccin, développé par le laboratoire suédo-britannique, est le 3ème vaccin à être ainsi approuvé par l'autorité européenne, après celui de PfitzerBioNTech et celui de Moderna.

Nous n'avons pas encore de données pour savoir précisément si les vaccins AstraZeneca sont efficaces contre les nouvelles variantes du Covid-19.
Nous avons demandé à la société d'enquêter sur ce point comme nous l'avons fait pour les autres vaccins.
Emer Cooke
directrice exécutive de l'Agence européenne des médicaments

"Meilleurs efforts raisonnables"

Ce feu vert intervient alors que le groupe pharmaceutique subit depuis plusieurs jours les foudres des dirigeants européens, suite à l'annonce de retards de livraisons.

Pour mettre la pression sur le laboratoire, Bruxelles a publié le contrat signé avec AstraZeneca. Un document dans lequel le groupe pharmaceutique s'engage "à déployer ses meilleurs efforts raisonnables" pour produire le vaccin sur des sites fabrication en Europe.

Mais que faut-il entendre par "meilleurs efforts raisonnables" ?

Pour cette expression "meilleurs efforts raisonnables", chacun peut y aller de son interprétation. Le contrat mentionne les sites de fabrication dans l'Union européenne, incluant ceux du Royaume-Uni. C'est là un point qui peut donner lieu à des interprétations.
Et la question sensible est de savoir si AstraZeneca a effectivement fait marche arrière concernant les fameux "meilleurs efforts raisonnables" pour approvisionner l'Union européenne.
Geert Van Calster
Avocat spécialiste du droit commercial

En août dernier, Bruxelles a pré-commandé 400 millions de doses du vaccin AstraZeneca.

Mais il y a une semaine, le groupe pharmaceutique a annoncé que seul un quart des livraisons pourrait être assurées au premier trimestre.