DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Beauvau de la sécurité" : un dialogue sur le fil

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
"Beauvau de la sécurité" : un dialogue sur le fil
Tous droits réservés  Lewis Joly/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le Beauvau de la sécurité a débuté ce lundi à Paris. Une concertation menée par le ministère de l'Intérieur pendant quatre mois. dont les conclusions visent à élaborer une loi sur la sécurité d'ici l'an prochain. Une première journée en présence du chef du gouvernement français Jean Castex, qui a réitéré son soutien aux forces de l'ordre, alors que les violences policières se sont invitées dans le débat public de manière récurrente ces derniers mois.

"[Les forces de l'ordre] ont tout mon soutien", indique le chef du gouvernement français Jean Castex, "et, je le dis, mon plus profond respect. Il ne serait du reste en aller autrement tant il est fondamental que les rapports de la police et de la gendarmerie avec la population soient des rapports de confiance. L'usage de la force lorsqu'elle est nécessaire doit être compris comme légitime par l'ensemble des concitoyens, c'est le seul moyen pour qu'elle soit acceptée et respectée. Voilà pourquoi nous ne saurions tolérés que des pratiques inadmissibles puissent venir entacher l'exercice de cette mission principière."

Les images montrant le passage à tabac d'un producteur de musique, Michel Zecler, ont connu un écho retentissant en novembre dernier. Des faits pour lesquels quatre policiers ont été mis en examen, alors que le nombre d'enquêtes de l'IGPN a bondi de plus de 40 % en 2019, principalement pour des agissements commis dans le cadre des manifestations des gilets jaunes.