This content is not available in your region

Covid-19 : les variants prennent le dessus

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Des marins-pompiers de Marseille font des prélèvements dans les eaux usées d'une maison de retraite de Moselle pour détecter la Covid-19 et ses variants, Metz le 15/02/2021
Des marins-pompiers de Marseille font des prélèvements dans les eaux usées d'une maison de retraite de Moselle pour détecter la Covid-19 et ses variants, Metz le 15/02/2021   -   Tous droits réservés  Jean-Christophe Verhaegen/AFP

Les nouveaux foyers de coronavirus sont sous haute surveillance en France.

Des marins-pompiers de Marseille sont venus ce dimanche prêter main forte aux autorités de Moselle, pour faire face à la flambée du nombre de cas de Covid-19, notamment du variant sud-africain. La mission de ces hommes experts en prélèvements, analyser les eaux usées en différents points du département pour isoler les foyers de contamination.

Olivier Delcayrou, Secrétaire général de la Préfecture de Moselle : "Lorsqu’on aura cette cartographie, lorsqu’on pourra identifier des secteurs où il y a peut-être plus de variants, plus de Covid, évidemment, on va accentuer nos tests, on va accentuer l’alerte aux populations et on va accentuer la protection des personnes."

A Dunkerque, un autre point chaud du territoire hexagonal, on ne comprend pas le manque de réaction de l'Etat qui a décidé malgré les demandes du maire de maintenir les écoles ouvertes. Pourtant, avec le variant anglais, le taux d'incidence est ici très élevé.

Patrice Vergriete, maire de Dunkerque : "Aujourd’hui sur le territoire dunkerquois, nous avons environ 80% de variant britannique dans les cas de Covid positifs. Et comme le variant est très contagieux, il a fait exploser le nombre de cas de Covid sur le territoire dunkerquois, et nous avons un hôpital qui est aujourd’hui en saturation."

De son côté le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) déclare dans une nouveau rapport sur le Covid-19 qu'il faut "nous préparer à ce que le virus reste parmi nous plutôt qu'il ne disparaisse". Des interventions de santé publique immédiates, fortes et décisives sont essentielles pour contrôler la transmission et protéger les capacités de soins, ajoute l'organisme européen.

Désormais et à titre d'exemple, le variant B117, détecté pour la première fois en Angleterre, représente 75% des cas en Irlande et est sur le point de prendre le pas dans d'autres pays européens, avec environ 27% des cas au Danemark, 30% aux Pays-Bas et 45% des cas au Portugal.