DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Naufrage meurtrier en Méditerranée, les survivants accueillis en Italie

euronews_icons_loading
Photo du 13 février 2021, migrants secourus par l'ONG Open Arms
Photo du 13 février 2021, migrants secourus par l'ONG Open Arms   -   Tous droits réservés  Bruno Thevenin/Bruno Thevenin
Taille du texte Aa Aa

Au moins 50 migrants se sont noyées ce weekend lorsque leur bateau a chaviré en Méditerranée centrale a annoncé l'ONU. C'est le dernier naufrage en date qui implique des migrants ayant voulu fuir le conflit en Libye pour chercher une vie meilleure en Europe.

Les survivants ont été accueillis dans le port sicilien de Porto Empedocle, excepté un nouveau-né ayant perdu sa mère pendant le naufrage qui a été pris en charge à Lampedusa.

"Ils sont partis (de Libye) jeudi. Ils formaient un groupe d'au moins 120 personnes. Ils ont eu des problèmes très rapidement. Ils ont commencé à prendre de l'eau. Certains sont tombés par-dessus bord et au moins six d'entre eux sont morts. Deux personnes, en voyant un bateau au loin, espérant trouver des secours, se sont aussi jetées à l'eau et sont mortes. 41 autres personnes sont portées disparues. Un seul corps a été retrouvé. Ils ont disparu pendant la dure opération de sauvetage menée par le navire marchand, le Vos Triton" a expliqué Carlotta Sami, porte-parole du Haut Commissariat aux Réfugiés en Italie.

Depuis le début de l'année, le nombre de morts et de disparus dans cette zone s'élève à quelque 160 personnes. Le HCR appelle les pays européens à reprendre et à renforcer le système de recherche et de sauvetage en Méditerranée. Selon l'agence des Nations unies pour les migrations environ 3 600 personnes ont été renvoyées en Libye ces deux derniers mois.

Situation en Libye

Dans les années qui ont suivi le soulèvement de 2011, qui a vu Mouammar Kadhafi être chassé du pouvoir et tué, la Libye déchirée par la guerre est devenue le principal point de transit des migrants fuyant la guerre et la pauvreté en Afrique et au Moyen-Orient.

Les trafiquants embarquent souvent des familles désespérées dans des bateaux en caoutchouc mal équipés qui calent et sombrent le long de la périlleuse route de la Méditerranée centrale. Au cours des dernières années, des centaines de milliers de migrants ont atteint l'Italie, soit par leurs propres moyens, soit après avoir été secourus en mer.

Des milliers de personnes se sont noyées en cours de route. D'autres ont été interceptés et renvoyés en Libye pour être "victimes d'une brutalité indicible aux mains des trafiquants et des milices" selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés.

Pour aller plus loin sur les relations entre l'Union européenne, l'Italie et la Libye, lisez cet article de Chiara Filoni qui décrit et analyse la politique européenne d’externalisation des frontières.