DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Méditerranée : plusieurs centaines de réfugiés attendent toujours un "port sûr" pour débarquer

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Méditerranée : plusieurs centaines de réfugiés attendent toujours un "port sûr" pour débarquer
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

C'est dans ce bateau que plusieurs réfugiés ont été sauvés samedi en pleine nuit, pendant une opération qui aura duré 5 heures Au total, en un week-end, plus de 800 personnes ont été secourues en Méditerranée, lors de sauvetages menés par l'Ocean Viking ainsi que par l'organisation allemande Sea Watch.

L'attente, en pleine mer

Mais depuis, comme après chaque sauvetage, les ONG doivent attendre l'attribution d'un port sûr par les autorités maritimes pour débarquer. Bloqués en mer parfois pendant plusieurs jours, avec plus de 500 personnes à bord de l'un des navires de secours, la situation est intenable. Avec la chaleur, ou le mal de mer, certains s'évanouissent sur le pont.

Mais alors que les autorités ont été contactées, la Tunisie et la Libye n'ont pas répondu, tandis que Malte a donné une réponse négative.

D'après un tweet de Sea Watch, une seule personne ayant des besoins médicaux urgents avait été autorisée à évacuer. Les centaines d'autres, attendent toujours.

Le haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a appelé début juillet l'Europe à se doter en urgence d'un mécanisme de répartition automatique afin d'offrir un meilleur accueil aux réfugiés, et de ne pas laisser uniquement les pays frontaliers de la Méditerranée en première ligne.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, au moins 1 146 personnes ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe depuis le début de l'année. Mais les experts estiment que le nombre de cas non signalés est bien plus élevé, dans cette route migratoire maritime, considérée comme la plus meurtrière au monde.