Contrôles à la frontière franco-allemande : la grogne des frontaliers

Le centre de dépistage à la frontière franco-allemande ce mardi
Le centre de dépistage à la frontière franco-allemande ce mardi Tous droits réservés Jean-Francois Badias/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Jean-Francois Badias/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis ce mardi matin, les personnes entrant sur le territoire allemand par le départment français de la Moselle doivent présenter un test au Covid-19 négatif datant de moins de 48h. Si ils ne l'ont pas, ils doivent se faire tester sur place.

PUBLICITÉ

Un contrôle à la frontière bien contraignant... Depuis ce mardi matin, les personnes entrant sur le territoire allemand par le département français de la Moselle doivent présenter un test au Covid-19 négatif datant de moins de 48h. Si ils ne l'ont pas, ils doivent se faire tester sur place.

Cette femme ne cache pas son agacement : "Ç_a fait depuis 6h du matin que j'attends. Et ça va être comme tous les deux jours ? Ca rigole pas, c'est dégueulasse "!_

Beaucoup ici en effet passent la frontière matin et soir. Travailleurs frontaliers, ils vont devoir à partir de maintenant se faire tester tous les deux jours. Des mesures qui vont trop loin ? Les autorités régionales allemandes y voient une entrave à la libre circulation :

Roland Theis, ministre aux Affaires Européennes du Land de Sarre : "Lorsque vous voyagez d'un endroit à l'autre pour emmener votre enfant à la garderie, pour aller travailler, pour aller chez le médecin, ça montre bien que les gens ici ne font pas un voyage, mais juste qu'ils vivent ensemble, donc nous avons besoin de règles plus flexibles du gouvernement fédéral pour cette région frontalière".

Malgré un bouchon en début de matinée au niveau du centre de dépistage, la circulation est restée fluide ce mardi entre Merlebach, en Moselle, et Sarrebruck, en Allemagne. Et pour l'instant, les douaniers allemands sont restés discrets et n'ont effectué que quelques contrôles aléatoires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Variants du Covid-19 : l'Allemagne filtre les Français de Moselle

La Pologne va investir 2,3 milliards d'€ pour renforcer sa frontière avec la Russie et le Bélarus

Pologne: le Bélarus fait peser la crainte de l’arrivée de clandestins