DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Belgique rapatrie les enfants de terroristes

euronews_icons_loading
La Belgique rapatrie les enfants de terroristes
Tous droits réservés  DELIL SOULEIMAN/AFP
Taille du texte Aa Aa

La Belgique décide de rapatrier les enfants de djihadistes présents dans les camps dans le nord de la Syrie. Cette mesure concerne les plus jeunes, ceux âgés de moins de 12 ans. En tout entre 30 et 50 enfants pourraient ainsi arriver sur le territoire belge.

La décision a été annoncée par le Premier ministre. Alexander De Croo estime que si les mineurs restaient enfermés ils pourraient devenir les terroristes de demain.

L'eurodéputée Saskia Bricmont plaide pour cette mesure depuis plusieurs années. L’élue évoque deux urgences. Il y a tout d’abord une raison humanitaire. "Ils grandissent dans un terrain sans eau potable, sans nourriture appropriée, avec toutes les conséquences psychiques, psychologiques mais aussi physiques", explique-t-elle.

Saskia Bricmont met aussi en avant un argument sécuritaire. Les Kurdes ont perdu le contrôle d’un camp et "beaucoup de femmes se re-radicalisent, retournent dans les mains de Daesh et donc il est hors de question que ces enfants européens et ces mères retournent elles aussi et eux aussi dans les mains de l’état islamique".

La Belgique ouvre aussi la porte au rapatriement des mères. Leur dossier sera étudié au cas par cas car certaines ont déjà été condamnées par la justice belge et d'autres sont sous le coup d'un mandat d'arrêt international. En proportion de sa population, la Belgique est l'un des pays qui a compté le plus grand nombre de combattants étrangers. Plus de 400 Belges sont partis pour rejoindre les rangs de groupes terroristes.