DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le visa européen comme outil politique migratoire

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le visa européen comme outil politique migratoire
Tous droits réservés  DESIREE MARTIN/AFP
Taille du texte Aa Aa

Les arrivées de migrants en Europe ont chuté l’année dernière. Avec la pandémie de covid-19 les frontières se sont fermées et les restrictions ont entravé la circulation des personnes. Mais la question reste toujours aussi sensible dans l’Union européenne.

Les 27 envisagent de prendre des mesures supplémentaires à l’encontre des pays qui refusent le rapatriement de leurs citoyens en situation illégale. Cette menace pourrait prendre la forme de limitation en matière de visa.

C’est un nouvel outil à disposition de l’Union précise le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas. "Ce code visa nous permet en un sens d’évaluer le degré de coopération de 35 pays tiers et donc de déterminer l’octroi de visas de notre part" précise-t-il.

C’est un nouvel outil important pour construire la dimension extérieure de la politique migratoire
Margaritis Schinas
vice-président de la Commission européenne

La liste des pays concernés n’est pas publique mais la Turquie semblerait y figurer. L’accord conclu il y a 5 ans entre l’UE et Ankara apparait rompu. Il autorise le renvoi vers la Turquie de migrants arrivés en Grèce en échange d’un soutien financier. Mais depuis le mois d’août les autorités turques n’ont accepté aucun retour.

Pour les ONG l’effort doit surtout se porter ailleurs. "Il doit y avoir absolument une coopération entre les pays voisins et les pays les plus riches. Le fait est que la plupart des réfugiés dans le monde vivent dans des pays encore plus pauvres, proches de chez eux", explique Raphael Shilhav d’Oxfam.

Ce plan européen est une tentative pour faire pression sur les élites politiques de certains pays. C’est aussi le signe des attentes pressantes des Etats membres à l’égard de la Commission pour résoudre ce problème hautement délicat dans l’UE.