EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19 en France : le Rhône, la Nièvre et l'Aube basculent en confinement nouvelle formule

Inactivité et ambiance morne dans un quartier de Paris, le 24 mars 2021
Inactivité et ambiance morne dans un quartier de Paris, le 24 mars 2021 Tous droits réservés Francois Mori/AP
Tous droits réservés Francois Mori/AP
Par Euronews avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les restrictions sanitaires dans les trois départements ciblés entrent en vigueur ce vendredi à minuit, pour une durée d'un mois.

PUBLICITÉ

C'est fait ! Les Français qui habitent dans les départements du Rhône, de l'Aube et de la Nièvre, vont subir à leur tour le confinement assoupli inauguré dans 16 autres territoires. Les nouvelles restrictions sanitaires sont principalement la fermeture des commerces jugés "non essentiels" et l'interdiction de se déplacer au-delà de 10 kilomètres de son domicile. Elles entreront en vigueur ce vendredi à minuit, pour une durée d'un mois. En outre, 24 départements sont actuellement en vigilance renforcée, où la pression sur les services de réanimation et/ou le taux d'incidence sont jugés préoccupants.

Après concertation avec les élus et les préfets, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran jeudi, "il est apparu indispensable d'amplifier les mesures de protection pour ces trois départements". La raison de ce renforcement tient en une phrase prononcée par le ministre : "La dynamique épidémique est forte".

C'est le moins que l'on puisse dire ! Les services de réanimation ont de plus en plus de mal à tenir le choc face aux assauts du variant anglais, surtout à Paris et dans sa région, l'Île-de-France, ainsi que dans le nord du pays. Le nombre de patients accueillis dans ces services ne cesse de grimper : il vient de dépasser les 4 700 personnes, 4 709 précisément ; selon Santé publique France, on se rapproche maintenant du record de la deuxième vague de Covid-19 à l'automne dernier, qui atteignait 4 903 malades en réanimation le 16 novembre 2020.

5493284

Records de contaminations en Pologne

En Pologne, aussi, le nombre de cas de contaminations bat des records d'un jour sur l'autre.

Et comme en France, le gouvernement polonais a annoncé un tour de vis : fermeture des crèches, grands magasins d'ameublement et de bricolage, ainsi que des salons de coiffure. Des mesures valables au moins deux semaines.

« Aujourd'hui, la Pologne est confrontée à la situation la plus délicate de ces 12 derniers mois, a déclaré Mateusz Morawiecki, le Premier ministre polonais. Nous sommes bien obligés de l'admettre : la pression de la troisième vague de coronavirus est très forte. Ce jeudi, nous avons enregistré la plus forte augmentation des infections : plus de 34 000. »

Vaccination en Allemagne

En Allemagne, la campagne de vaccination avec le vaccin AstraZeneca a repris. A ce jour, 11,7 millions d'Allemands ont déjà reçu une première dose vaccinale.

Par ailleurs, des médias allemands indiquent que Berlin s'apprête à placer la France dans la catégorie à haut risque en raison de la dégradation de la situation sanitaire. Une telle décision impliquerait un durcissement des restrictions à la frontière entre les deux pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

La Pologne et la Chine inaugurent leur première liaison ferroviaire commerciale

La Pologne et l'Ukraine signent un accord bilatéral de sécurité