DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La guerre des vaccins anti-Covid-19 en Europe se poursuit

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
La guerre des vaccins anti-Covid-19 en Europe se poursuit
Tous droits réservés  Manu Fernandez/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Une note conciliante après des semaines de tensions entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur l'approvisionnement en vaccins anti-Covid-19.

Dans une déclaration commune, les deux parties ont cité "l'ouverture et la coopération mondiale" comme étant les clés pour s'attaquer au problème.

"Compte tenu de nos interdépendances, nous travaillons sur des mesures spécifiques que nous pouvons prendre - à court, moyen et long terme - pour créer une situation gagnant-gagnant et élargir l'approvisionnement en vaccins pour tous nos citoyens" est-il aussi écrit dans cette déclaration.

Auparavant, la Commission européenne avait déclaré qu'elle proposait un plan d'actions visant à évaluer toutes les expéditions de vaccins en fonction du pays de destination et de ses exportations, avant d'autoriser leur envoi en dehors de l'Union européenne.

Le Royaume-Uni est donc visé car il est le principal bénéficiaire des exportations européennes. Les autorités britanniques ont reçu 10 millions de doses produites dans l’UE tous vaccins confondus. En retour l'Union n'a reçu aucun vaccin des usines britanniques.

Le Premier ministre Boris Johnson estime que cette volonté de contrôles plus strictes qu'il qualifie de "blocage" n'est pas "raisonnable":

"Je voudrais juste signaler de manière générale à tous ceux qui envisagent un blocus ou une interruption des chaînes d'approvisionnement que les entreprises regarderont et tireront des conclusions pour l'avenir, à savoir est-il judicieux ou non de faire des investissements dans ces pays où des blocus arbitraires sont imposés."

Malgré tout, l'Union européenne est déterminée à faire en sorte que ses 27 États-membres reçoivent davantage de vaccins anti-Covid-19 afin de donner un coup de fouet à sa campagne de vaccination. Les propositions de la commission sont présentées aux dirigeants européens lors du sommet virtuel.