EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Allemagne se souvient : 76e anniversaire de la libération du camp nazi de Buchenwald

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier franchissant le portail d'entrée du camp de concentration nazi de Buchenwald le 11 avril 2021.
Le président allemand Frank-Walter Steinmeier franchissant le portail d'entrée du camp de concentration nazi de Buchenwald le 11 avril 2021. Tous droits réservés (Photo : Markus Schreiber/Copyright 2021 The Associated Press)
Tous droits réservés (Photo : Markus Schreiber/Copyright 2021 The Associated Press)
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le 11 avril 1945, l'arrivée des troupes américaines faisaient fuir les SS du camp de Buchenwald, le plus grand camp de concentration allemand.

Il y a 76 ans, le 11 avril 1945, l'arrivée des troupes américaines faisaient fuir les SS du camp de Buchenwald, le plus grand camp de concentration allemand.

PUBLICITÉ

Près de 250 000 personnes y ont été déportées entre 1937 et 1945. Les détenus étaient en majorité des prisonniers politiques même si des Juifs, des Tziganes, et des personnes considérées alors comme "asociales", y ont aussi été internés.

"A travers ses différentes victimes, Buchenwald représente toute la barbarie des nazis : le nationalisme agressif à l'extérieur, la dictature et l'oppression à l'intérieur, et la pensée völkisch. Buchenwald est synonyme d'idéologie raciale, de torture, de meurtre et d'extermination", a déclaré Frank-Walter Steinmeier, le président allemand.

56 000 personnes sont mortes à Buchenwald. Dans ce camp les déportés étaient soumis au travail forcé, aux expériences médicales, au mauvais traitements et aux exécutions sommaires.

Devoir d'histoire et de mémoire

Le même jour était également libéré le camp de Mittelbau-Dora situé à proximité.

"Nous, les survivants, nous nous éteignons, mais j'espère que ce processus de mémoire continuera peut-être avec l'aide de nos enfants et petits-enfants. Le monde a besoin d'éducation et de rappels, alors, s'il vous plaît, continuez ce travail important", a demandé Alex Hacker, survivant du camp de concentration de Mittelbau-Dora.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

Football : la France éliminée de l'Euro par l'Espagne en demi-finales