DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : les Britanniques en terrasse, vaccination étendue pour les Français

euronews_icons_loading
Covid-19 : les Britanniques en terrasse, vaccination étendue pour les Français
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est une nouvelle que les sujets de Sa Majesté attendaient. A partir de ce lundi, les commerces dits non essentiels vont pouvoir rouvrir Royaume-Uni. La joie de retourner aux terrasses des cafés et restaurants est cependant ternie par la mort du prince Philip qui a plongé le pays dans une période de deuil national qui doit durer jusqu'au jour de ses obsèques, samedi prochain.

"Je suis sûr que ce sera un énorme soulagement pour les propriétaires d'entreprises fermées depuis si longtemps et pour tous les autres, c'est l'occasion de recommencer à faire certaines des choses que nous aimons et qui nous ont manqué", s'est réjoui le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Le Royaume-Uni, confiné pour la troisième fois début janvier –avec des régions comme Londres confinées dès la mi-décembre –, a vu sa situation sanitaire nettement s'améliorer depuis.

Il compte désormais moins de 3 000 cas et moins de 50 décès par jour. Moins de 3 000 patients atteints du Covid-19 sont traités dans les hôpitaux contre près de 40 000 au pic de janvier.

Le pays vaccine aussi à tour de bras : près de 60% de la population a reçu une première dose, soit la plus grande partie des moins de 50 ans, les autorités comptant proposer une première dose à l'ensemble des adultes d'ici fin juillet.

Ce dimanche, Boris Johnson s'est d'ailleurs réjoui du fait que plus de 7 millions de Britanniques ont désormais reçu deux doses de vaccin.

Accélération de la campagne de vaccination en France

La vaccination va être élargie dès lundi à toutes les personnes âgées de 55 ans et plus, a annoncé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran. Elles recevront l'AstraZeneca ou le vaccin de Johnson & Johnson, qui doit être livré à partir de ce lundi.

La cadence de la campagne vaccinale est un enjeu crucial pour le gouvernement, au moment où la France est frappée par une violente troisième vague.

A ce jour, 10 757 542 Français ont reçu une première dose de vaccin et 3 687 416 ont reçu deux doses, selon les derniers chiffres des autorités sanitaire.

Par ailleurs, la vente en pharmacie d'autotests de dépistage du Covid-19 sur prélèvement nasal, pour les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans, va être autorisée.

La situation est redevenue très tendue à l'hôpital, conséquence d'une épidémie hors de contrôle en mars, poussée par le variant anglais, plus contagieux, du coronavirus. 5 838 personnes sont actuellement pris en charge par les services de réanimation des établissements hospitaliers français.

Spectre d'un reconfinement national en Allemagne

L'Allemagne a pour sa part franchi le seuil des 3 millions de contaminations, tandis que le nombre de décès s'établit à 78 452 selon des chiffres publiés ce lundi par le Robert Koch-Institut, l'autorité nationale de veille sanitaire. La chancelière Angela Merkel s'est à nouveau prononcée au cours du week-end en faveur d'une forme stricte de reconfinement national pour une période assez brève.

L'objectif est de tenter d'endiguer la troisième vague de la pandémie dans le pays, qui continue à enfler, malgré les restrictions de mouvement déjà en place.

En outre, son gouvernement a prévu de durcir mardi la législation nationale anti-Covid afin de pouvoir imposer au pays dans son entier des "verrouillages", allant jusqu'à l'imposition de couvre-feux nocturnes, quitte à passer outre les résistances au niveau local ou régional.

Cet amendement à la législation en place brise un tabou en Allemagne, où le fédéralisme octroie des prérogatives importantes aux régions en matière de santé. Plusieurs d'entre elles sont toutefois accusées de laxisme face à la pandémie.

12 670 288 personnes ont été vaccinées avec une dose de vaccin et 4 910 308 Allemands ont reçu deux injections.

Allègements de restrictions sanitaires dans plusieurs pays européens

En République tchèque, l'un des pays les plus touchés par la pandémie, l'Etat d'urgence doit prendre fin ce lundi à minuit. Cela marquera notamment la fin du couvre-feu nocturne à partir de 21h.En parallèle, le gouvernement tchèque a approuvé un premier assouplissement des restrictions. Les jardins zoologiques et botaniques vont pouvoir rouvrir à condition de respecter une jauge correspondant à 20% de leur capacité. Réouverture également à partir de mardi de certaines classes scolaires et des magasins de vêtements.

En Italie, alors que la majorité du pays se trouvera en zone orange à partir de lundi, la Sardaigne fait figure de mauvais élève. L'île passera pour sa part en zone rouge, à haut-risque.

Des allègements de restrictions sanitaires sont également attendus cette semaine en Irlande, Slovénie et Grèce.

Enfin, en Pologne, les autorités estiment que d'ici la fin du mois d'avril, tous les Polonais de plus de 60 ans seront vaccinés.