DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’Otan hausse le ton diplomatique face à la Russie

euronews_icons_loading
L’Otan hausse le ton diplomatique face à la Russie
Tous droits réservés  VASILY MAXIMOV/AFP
Taille du texte Aa Aa

La Russie rassemble des troupes le long de sa frontière avec l'Ukraine. Moscou assure qu'il s'agit de mouvements militaires de routine. Mais l'Otan ne l'entend pas ainsi. L'Alliance parle d'une attitude agressive et lance un avertissement même s’il n’est seulement question d'échanges diplomatiques.

"Je ne pense pas que la Russie prévoit de commencer une guerre. Elle prévoit de faire chanter l'Occident avec la menace d'une guerre, en utilisant la possibilité d'un conflit avec l'Ukraine comme objet de marchandage", estime l’analyste militaire Alexander Golts.

Ces déplacements de troupes sont à l'origine d'une intense activité diplomatique au sein de l'Otan. Pour sa part Kiev prend cette menace très au sérieux et demande de l'aide. L'Ukraine envisage d'adhérer à l'Alliance Atlantique mais cette étape semble peu probable.

Si les autorités ukrainiennes font l'objet d'encouragement c'est aux Alliés de fixer leurs lignes rouges. "Nous avons entendu le même discours contre Moscou après 2014 et depuis. Cela n'a pas eu d'effet d'un point de vue militaire. Je pense que la Russie s'inquiétera seulement si elle voit des signes qui indiquent que cette fois l'Occident a l'intention de consolider son aide militaire à Kiev", juge le journaliste spécialiste des questions de sécurité et de défense Brooks Tigner.

Selon les experts les conditions climatiques actuelles ne permettent pas de mener dans l'Est de l'Ukraine de grandes opérations militaires au sol. Mais pour l'Otan la priorité est de voir les troupes russes se retirer de la frontière.