DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : l'Autriche annonce la levée de restrictions, le Japon en réimpose à trois mois des JO

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
L'Autriche lève les restrictions, le Japon en réimpose à trois mois des JO
L'Autriche lève les restrictions, le Japon en réimpose à trois mois des JO   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

L'Autriche a annoncé ce vendredi la réouverture des restaurants, hôtels et lieux de culture à la mi-mai. Le couvre-feu nocturne sera levé, même si après 22 heures, seuls les rassemblements de 4 personnes maximum seront autorisés.

Il faudra cependant montrer patte blanche à l'entrée des différents lieux, en effectuant un test sur place quand ce sera possible ou en présentant un résultat négatif, une preuve de vaccination ou d'anticorps.

Il sera aussi possible d'organiser de nouveau des événements publics avec une jauge limitée à 1 500 participants à l'intérieur et 3 000 en plein air.

Environ deux millions d'habitants ont reçu au moins une dose de vaccin et ce chiffre devrait grimper à 3 millions à la mi-mai, soit un tiers de la population de 8,9 millions, selon le chef du gouvernement. Celui-ci prévoit une hausse des contaminations et une baisse des hospitalisations avec l'immunisation des groupes à risque.

10 jours fériés en Russie pour ralentir l'épidémie

Le moi de mai sera en revanche plus calme en Russie. Alors qu'il s'est fixé l'objectif d'atteindre l'immunité collective à l'automne, Vladimir Poutine a annoncé vendredi que dix jours d'affilée seront fériés en mai, pour éviter d'avoir plusieurs ponts qui se suivent.

La mesure permettrait, en théorie, de limiter les déplacements dans les transports publics et pour se rendre dans les datchas, les résidences secondaires.

Si le président russe s'est félicité mercredi, lors de son discours sur l'état de la nation, de la percée des Russes avec le développement de trois vaccins, la campagne de vaccination n'avance en réalité que lentement, sur fond de méfiance de la population.

Selon Our World in Data, seuls 4,5% des Russes ont été complètement vaccinés et 10 millions de personnes sur 144 millions d'habitants ont reçu une dose.

De son côté, le Japon est confronté à une recrudescence de l'épidémie. Conséquence : un nouvel état d'urgence a été décrété vendredi à Tokyo et dans trois autres départements.

Contrairement au précédent état d'urgence, qui n'instaurait qu'une réduction des horaires d'ouverture, les établissements servant de l'alcool devront cette fois fermer leurs portes, tout comme les grands magasins et certains centres commerciaux.

La lenteur de la vaccination alimente les doutes sur la capacité du Japon à organiser les Jeux olympiques dans moins de cent jours, malgré l'assurance affichée par les organisateurs.

Selon l'EMA, les bénéfices d'Astrazeneca augmentent avec l'âge

De son côté, l'Agence européenne des médicaments reste positive : selon elle, les bénéfices du vaccin d'AstraZeneca continuent de l'emporter sur les risques et ces bénéfices augmenteraient avec l'âge. C'est en tout cas le résultat d'une nouvelle étude.

Toujours selon l'Agence européenne des médicaments (EMA), la formation de caillots sanguins s'est produite chez environ une personne sur 100 000 personnes vaccinées.

Selon les chiffres de l'EMA, 287 cas ont été enregistrés dans le monde pour l'AstraZeneca, contre 25 pour Pfizer-BioNTech, 8 pour Johnson & Johnson et 5 pour Moderna.

La plupart des cas observés concernent des femmes de moins de 60 ans. Pour autant, l'Agence européenne des médicaments ne voit pas de raisons de suspendre ou de retarder l'administration de la deuxième dose "entre 4 et 12 semaines après la première".

En France, 27 cas de thromboses, dont 8 décès ont été recensés en tout. Mais les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'Astrazeneca devront choisir entre les vaccins de Pfizer et de Moderna pour la seconde.