DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Proche-Orient : les appels internationaux à la "désescalade"

euronews_icons_loading
Le chef de la diplomatie russe serguei Lavrov (dr.) et le secrétaire général de l'ONU António Guterres - Moscou, le 12/05/2021
Le chef de la diplomatie russe serguei Lavrov (dr.) et le secrétaire général de l'ONU António Guterres - Moscou, le 12/05/2021   -   Tous droits réservés  MAXIM SHEMETOV/AFP
Taille du texte Aa Aa

Comment stopper l'escalade de la violence au Proche-Orient ? Les diplomates internationaux tentent d'user de leur influence, au moins, pour appeler à la retenue.

Union européenne

Sur Twitter, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell s'est dit "consterné par le grand nombre de morts et de blessés parmi les civils, y compris les enfants". "La priorité doit être de protéger les civils", a-t-il ajouté.

Grande-Bretagne

"J'exhorte Israéliens et Palestiniens à faire preuve de retenue", a indiqué le Premier ministre britannique, Boris Johnson. Il a appelé à une "une désescalade urgente des tensions".

Allemagne

De son côté, Berlin a insisté sur le "droit" d'Israël "à se défendre" face aux attaques du Hamas, parlant de "légitime défense".

Le vice-chancelier allemand, Olaf Scholz, a indiqué que "l'organisation terroriste Hamas a tiré plus de 100 roquettes sur des villes israéliennes la nuit dernière. Des civils israéliens ont été tués et blessés. Le but du Hamas est de tuer des juifs, et c'est pourquoi nous devons indiquer clairement qu'Israël a le droit de se défendre."

Etats-Unis

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a rappelé que Washington était attaché à une "solution à deux États". "Mais cette violence, a-t-il dit, nous éloigne encore plus de cet objectif."

Les Etats-Unis comptent envoyer un émissaire au Proche-Orient pour faire pression sur les deux parties.

Russie

Enfin, le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov a, lui, appelé à une réunion urgente du Quartette pour le Proche-Orient, à savoir la Russie, les Etats-Unis, l'ONU et l'Union européenne.

ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu ce mercredi une nouvelle réunion d'urgence, mais une fois de plus, il a échoué à s'entendre sur une déclaration commune.