DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Internet : adieu Internet Explorer, Microsoft envoie son navigateur à la retraite

Par Vincent Coste avec AFP
Archives: logo d'Internet explorer
Archives: logo d'Internet explorer   -   Tous droits réservés  Damian Dovarganes/AP Photo
Taille du texte Aa Aa

"This is the end", une page de l'histoire du web se tourne. Internet Explorer (IE) va baisser le rideau après plus de 25 ans de service. L'utilisation de ce navigateur, qui avait régné sans partage sur le marché à la fin des années 90 jusqu'au milieu des années 2000, s'est lentement mais sûrement effondré au profit de jeunes loups comme Chrome de Google et Safari d'Apple.

L'oraison funèbre a été prononcée par Microsoft sur son blog, en un cinglant : "Le futur d'Internet Explorer sur Windows 10, c'est Microsoft Edge". Par ce message, le mastodonte du numérique entend mettre en avant son autre navigateur, reposant depuis 2020 sur la même "moteur" que Chrome. Et surtout moins sujet aux bugs que l'ancêtre IE.

De l'aveu de Microsoft, Edge est donc "plus rapide, plus sûr et offre une expérience de navigation plus moderne", a reconnu la société, tout en étant "compatible avec les sites web et applications plus vieilles".

De très nombreux messages de condoléances ont été postés sur les réseaux sociaux pour rendre hommage à ce pan de la culture geek qui va disparaitre. Dans les faits, sur Twitter c'est plutôt de bonnes plaisanteries qui fusent, mais qui aime bien châtie bien, non ?

Windows 10 intègre par défaut les deux navigateurs, Edge et la dernière version d'IE, la 11e. Puis Microsoft a indiqué le 15 juin 2022 comme date fatidique où il n'y aura plus de support technique pour Internet Explorer.

Mais les sites conçus pour ce navigateur fonctionneront sous Edge au moins jusqu'en 2029, a promis la firme de Redmond, notamment parce que de nombreuses organisations "ont un nombre étonnamment élevé de sites web" fondés sur l'ancienne technologie. "Les entreprises ont en moyenne 1 678 applications d'ancienne génération", assure Microsoft.

L'Union européenne avait croisé le fer à plusieurs reprises avec Microsoft concernant Internet Explorer. Ainsi en 2013, la Commission européenne avait infligé une amende de 561 millions d'euros à la compagnie américaine pour "abus de position dominante", Windows ne proposant pas à ses utilisateurs de choisir leur navigateur par défaut.

Aujourd'hui, Internet Explorer n'est plus utilisé que par 0,74% des internautes selon les données du site spécialisé Statscounter. Cette même source indique que le marché des navigateurs est totalement dominé par Chrome qui détient près de 65% des parts de marché mondiales. Safari arrive en deuxième position avec quasiment 19% des parts en avril 2021. Le logiciel d'Apple, disponible sur les ordinateurs et autres appareils de la marque à la pomme, avait été un temps également disponible sous Windows. Avec 3,59%, la troisième marche du podium est occupé par Firefox, de la fondation Mozilla, un navigateur dont l'utilisation connaît également une lente érosion. Edge, quant à lui occupe, la quatrième place avec un (piteux) 3,39%.

En guise de bonus, la vidéo ci-dessus, rappellera bien des souvenirs aux utilisateurs d'Internet Exploreur dans les années 90.