DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des Bélarusses en exil manifestent en Pologne pour demander la réouverture de la frontière

euronews_icons_loading
Des manifestants bélarusses près de la frontière en Pologne
Des manifestants bélarusses près de la frontière en Pologne   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Une file de camions attend de passer la frontière entre la Pologne et le Bélarus. A côté de cet embouteillage, des drapeaux rouge et blanc arborés par des ressortissants bélarusses en exil.

"Europe, c'est le moment d'agir !"

Ils ont manifesté ce samedi pour demander la réouverture de la frontière fermée depuis le 22 décembre. Une décision du président Loukachenko, officiellement pour endiguer la pandémie de Covid-19, officieusement pour mieux museler l'opposition, selon les manifestants qui réclament depuis plusieurs mois un changement de régime au Bélarus. "Europe, c'est le moment d'agir !", "Imposez des sanctions s'il vous plait", pouvait-on lire notamment sur les banderoles.

"C'est Loukachenko qui a fermé la frontière terrestre, souligne cette manifestante. C'est difficile pour les Bélarusses de quitter leur pays. Pour ceux qui sont opprimés par le régime, c'est un énorme problème."

"Beaucoup de gens voudraient partir du Bélarus parce que tout le monde est fatigué de vivre dans la peur, dit un homme. Nous attendons, nous attendons. Peut-être que cela aidera d'une manière ou d'une autre à ouvrir la frontière."

Beaucoup de gens voudraient partir du Bélarus parce que tout le monde est fatigué de vivre dans la peur.
Un Bélarusse en exil

De nombreux Bélarusses en exil

De nombreux citoyens bélarusses se sont réfugiés en Pologne et dans d'autres pays d'Europe pour fuir la répression lancée par Minsk après la réélection contestée en août dernier d'Alexandre Loukachenko à un cinquième mandat.

Les multiples arrestations d'opposants sont condamnées avec vigueur par l'Union européenne et les États-Unis, qui ont pris des sanctions contre le régime.