DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Judo : les vainqueurs de la première journée des Championnats du Monde

Access to the comments Discussion
Par euronews
Judo : les vainqueurs de la première journée des Championnats du Monde
Tous droits réservés  Federazione Internazionale di Judo
Taille du texte Aa Aa

Le Russe Yago Abuladze et la Japonaise Natsumi Tsunoda ont remporté dimanche à Budapest les premiers titres mis en jeu lors des championnats du monde de judo.

C'est la dernière grande compétition avant les Jeux olympiques de Tokyo. Place aux championnats du monde de judo à Budapest (Hongrie).

Dans la catégorie des moins de 48 kilos, la Japonaise Koga Wakana de 19 ans, championne du monde junior, est parvenue à se qualifier pour sa première finale de championnat du monde dans la cour des grands.

Et le combat final fut 100% japonais, puisqu'elle a affronté sa compatriote Natsumi Tsunoda, qui avait battu un peu plus tôt la Kosovare Distria Krasniqi, avec non pas un, mais deux tomoe-nage.

En finale, l'expérience de Natsumi Tsunoda semble avoir pesé dans la balance. Malgré deux pénalités, la Japonaise de 28 ans, déjà médaillée d'argent aux Mondiaux de 2017. a enchaîné de belles prises et deux waza-ari, qui lui ont permis de s'offrir son premier titre mondial. Une revanche, quatre ans après être passé de peu à côté de la première marche du podium.

"J'ai raté la médaille d'or en 2017, dans la catégorie des moins de 52 kilos donc je suis très heureuse de gagner cette compétition !", a-t-elle déclaré après sa victoire.

Dans la catégorie des moins de 60 kilos, c'est le Russe Yago Abuladze qui a fait des étincelles. Et la Hongrie semble lui porter chance car en 2020, c'est dans ce pays qu'il avait remporté sa première médaille d'or en Grand Chelem.

Le Russe a d'abord battu le Français Romaric Bouda et le Kazakh Shamshadin. En finale, face au Kasakh Gusman Kyrgyzbayev, les premières secondes ont été tendues pour le Russe. Mais le judoka s'est repris en marquant un premier waza-ari, puis en doublant le score avec un o-soto-otoshi.

Yago Abuladze décroche ainsi sa première médaille d'or en championnats du monde, après deux récompenses européennes : le bronze en 2021 et l'argent en 2020.

"En fait je suis en fait surpris d'entendre que mon judo soit si bon, car tout le monde dit qu'il est étrange", a ironisé Yago Abuladze après sa victoire. "A propos du ne-waza , je voulais briser le stéréotype selon lequel les caucasiens ne savent pas se battre en newaza, alors j'ai travaillé dessus".

L'Azerbaïdjanais Karamat Huseynov, la Mongole Urantsetseg Munkhbat et les Espagnols Francisco Garrigos et Julia Figueroa ont quant à eux remporté tous les quatre le bronze.

Lundi, les championnats du monde continuent avec les moins de 52 kilos chez les femmes et les moins de 66 kilos chez les hommes.