DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Berlin : un musée retrace l'histoire de réfugiés

Par Lea Broquerie  & AFP
euronews_icons_loading
L'histoire des réfugiés allemands expulsés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale racontée
L'histoire des réfugiés allemands expulsés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale racontée   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Longtemps leur traumatisme a été passé sous silence. Le sort de près de 14 millions de civils allemands, chassés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale a suscité des controverses. Après des décennies de débats, un musée ouvre à Berlin pour raconter leur histoire.

Les souffrances de ces populations ont d'abord été occultées par les horreurs perpetrées par les nazis, qui interdisaient de considérer les Allemands comme des victimes. Selon Gundula Bavendamm, directrice de la documentation de la Fondation "Fuite, expulsion, réconciliation, : "Le musée touche à un conflit politique et moral fondamental dans la conscience collective allemande. Depuis la seconde guerre mondiale, elle a été façonnée par le schéma auteur-victime. Nous avons l'habitude de le voir très contrasté, noir ou blanc. On a parfois du mal à voir les jonctions, et les nuances de gris".

L'histoire de réfugiés à travers le monde et le temps

La conception de l'exposition permanente n'a pas été un long fleuve tranquille, donnant lieu au sein des experts associés au projet à des dissensions, parfois jusqu'à la démission de certains d'entre eux.

Selon le magazine Der Spiegel, l'institution espère "combler une dernière lacune dans la mémoire allemande".

Le musée consacre également un étage à l'histoire des déplacements forcés de population à travers le monde et le temps : du génocide arménien, à la guerre en Syrie, en passant par les boat people vietnamiens.