DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bélarus : le régime intensifie son offensive contre toute opposition

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Bélarus : le régime intensifie son offensive contre toute opposition
Tous droits réservés  DMITRY ASTAKHOV/AFP
Taille du texte Aa Aa

Le président Loukachenko intensifie son offensive contre toute opposition au Bélarus. Des dizaines d'ONG et d'associations sont actuellement en cours de liquidation par les autorités, nombre d'entre elles ayant déjà fait l'objet de perquisitions ces derniers semaines. Figurent notamment parmi elles le bureau bélarusse de l'association de défense des écrivains PEN, l'association des journalistes bélarusses, qui avait dénoncé récemment des arrestations et perquisitions visant la presse, ou encore une école de commerce réputée de Minsk.

Il semble que pour l'anniversaire de l'élections présidentielles, les autorités aient ordonné de faire un ratissage complet de toute opinion dissidente.

"Il semble que pour l'anniversaire de l'élections présidentielles, les autorités aient ordonné de faire un ratissage complet de toute opinion dissidente", déclare Boris Goretsky, directeur adjoint de l'Association des journalistes biélorusses. "Cela inclut des campagnes contre les médias, contre les organisations non gouvernementales ou des militants des droits de l'homme, qui ont subi mercredi dernier de nombreuses descentes de police."

Le président Alexandre Loukachenko, surnommé le "dernier dictateur d'Europe", a expliqué sa position lors d'une réunion gouvernementale jeudi : " _Dans notre petit pays, nous avions jusqu'à 2 000 organisations non gouvernementales et à but non lucratif, des bandits et des agents étrangers. [...] Aujourd'hui, nous avons observé la situation et nous avons compris qu'ils agissaient au détriment de l'État. Une opération de nettoyage est en cours. Vous pensez que c'est facile ? Il y a des milliers de nos gens qui travaillent pour eux, et leurs cerveaux sont déformés et lavés avec de l'argent étrange_r."

Depuis des mois, de nombreux militants, journaliste et étudiants ont été arrêté par le régime, dans l'objectif de mater définitivement la contestation historique née après la réélection de Loukachenko en août 2020, jugée frauduleuse

Lors d'une visite à Washington la cheffe de l'opposition en exil, Svetlana Tikhanovskaya, a demandé aux Etats-Unis d'accentuer les sanctions contre le régime et les entreprises de Bélarus.