DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : grogne contre le pass sanitaire, heurts à Paris

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
France : grogne contre le pass sanitaire, heurts à Paris
Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Nouvelle journée de mobilisation pour dénoncer l'extension du pass sanitaire ce samedi en France.

Aux cris de "Liberté, liberté !", plus de 160 000 personnes, dont 11 000 à Paris, ont manifesté dans les rues de France samedi contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Au total, 161 000 personnes ont arpenté les rues, selon le ministère français de l'Intérieur, ce qui constitue une hausse conséquente, puisque 114 000 personnes avaient manifesté le 17 juillet.

Des heurts sporadiques avec les forces de l'ordre ont éclaté ce samedi après-midi dans la capitale, notamment à proximité des Champs-Elysées. Environ 200 personnes qui avaient participé aux manifestations contre le pass sanitaire se sont heurtées aux forces de l'ordre.

En dehors de Paris, des rassemblements ont lieu dans plus de 160 villes en France.

Les manifestants ont affiché des motivations diverses, mais la plupart disent défendre leur "liberté" face à ce qu'ils estiment être une "dictature sanitaire".

"Moi par exemple je suis vacciné, mais je refuse qu'on oblige les gens à se faire vacciner. Il vaudrait mieux encourager les discussions, les échanges, les débats, essayer de convaincre les gens et non pas rentrer dans une politique de lois liberticides", explique l'un des manifestants.

Dans certains cortèges, figuraient des sympathisants du mouvement des Gilets jaunes. D'autres se sont rassemblés à l'appel de dirigeants d'extrême droite.

La colère ne retombe pas depuis le 12 juillet dernier

Pour enrayer la progression du variant Delta, le président Macron a présenté le 12 juillet une série de mesures.

Source de débats et objet de nombreux amendements à l'Assemblée nationale, la présentation d'un pass sanitaire (parcours vaccinal complet ou test récent) est entrée partiellement en vigueur mercredi.

Déjà appliquée dans les lieux culturels et de loisirs, son extension pour les cafés, restaurants et trains est prévue au début du mois d’août.

Le projet de loi sanitaire, qui prévoit notamment l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants, sapeurs-pompiers ou encore les professionnels auprès des personnes âgées, a été adopté en première lecture tôt vendredi matin à l'Assemblée. Actuellement en débat au Sénat, il doit en principe être adopté avant la fin du week-end.