DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Italie : le pass sanitaire contesté entre en vigueur le 6 août

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Italie : le pass sanitaire contesté entre en vigueur le 6 août
Tous droits réservés  Riccardo De Luca/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers d'Italiens ont défilé ces jours-ci dans les rues des grandes villes de la péninsule pour protester contre la mise en place d'un pass sanitaire.

Comme en France, certains protestataires italiens comparent la mesure à des persécutions nazies.

Le document italien a été baptisé "Green pass" et à partir du 6 août, il sera indispensable pour accéder aux lieux de loisirs fermés où les risques de contamination au coronavirus sont particulièrement élevés.

Giorgia Orlandi Euronews : ""La plupart des gens avec qui nous avons parlé à Rome sont favorables au pass sanitaire pour accéder aux restaurants, aux salles de sport ou aux lieus culturels. C'est à leurs yeux le seul moyen de convaincre ceux qui hésitent à se faire vacciner."

Selon les chiffres des autorités sanitaires italiennes, depuis l'annonce jeudi dernier de la mise en place du Green pass, les demandes de vaccination ont bondi de 200 %.

"Je pense que le pass vert va aider à convaincre les indécis à se faire vacciner, ne serait-ce que pour continer de vivre normalement, ce qui ne sera plus possible sans le pass vert" dit un homme attablé à une terrasse de café.

"C'est normal de voir des gens qui s'y opposent" avoue une jeune romaine. "Mais à quoi bon ? Ne veulent-ils pas retrouver leur vie d'avant ? Si c'est le seul moyen, je suis pour. Sans ces nouvelles règles, on ne pourra pas venir à bout de la pandémie. Comme les autres, moi aussi j'ai envie de retrouver ma vie."

"On se sent davantage en sécurité si on peu garantir une protection de santé, c'est pour nous pou nos clients" se résigne le patron d'un petit restaurant. "On risque de perdre des revenus, mais on ne peut pas tout avoir."

De leur côté, beaucoup des réfractaires italiens au pass sanitaire dénoncent une intrusion dans leus vies privées.

"C'est très pénible" se plaint une vieille dame. "Pourquoi devrais-je présenter à tout le monde des documents personnels. Le Covid tue ma vie privée.

Au Parlement italien, la vigueur des débats autour du pass sanitaire est allé jusqu'à menacer l'unité de la majorité. D'un côté, le ministre italien de l'Intérieur condamne les manifestations des anti-vaccins. De l'autre, le leader du parti identitaire la Ligue Matteo Salvini estime que les hommes politiques devraient écouter la voix des protestataires.