DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Japon : Fumio Kishida, nouveau Premier ministre

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
Fumio Kishida, après son élection au poste de Premier ministre par les députés de la Chambre des représentants, le 4 octobre 2021
Fumio Kishida, après son élection au poste de Premier ministre par les députés de la Chambre des représentants, le 4 octobre 2021   -   Tous droits réservés  AP Photo/Eugene Hoshiko
Taille du texte Aa Aa

Fumio Kishida est le nouveau chef du gouvernement japonais. Cet ancien ministre des Affaires étrangères a été élu ce lundi par les députés, et succède à Yoshihide Suga.

Fumio Kishida, 64 ans, a été élu ce lundi Premier ministre du Japon par la Diète, le Parlement japonais. La composition de son gouvernement est attendue dans l'après-midi.

Fumio Kishida a remporté 311 voix à la Chambre basse de la Diète, contre 124 voix pour le principal leader de l'opposition, Yukio Edano. La Chambre haute l'a aussi largement plébiscité avec 141 voix, contre 65 pour son rival.

L'accession au pouvoir de Fumio Kishida ne faisait guère de doute depuis sa nette victoire la semaine dernière à l'élection interne pour la présidence de sa formation, le Parti libéral-démocrate (PLD, droite conservatrice), qui domine la vie politique japonaise.

Son prédécesseur, Yoshihide Suga, avait créé la surprise en annonçant en septembre dernier qu’il ne se représenterait pas à la tête du PLD. Cette décision a été motivée par son impopularité record en raison de sa gestion de la pandémie de Covid-19 jugée sévèrement par les Japonais.

L'économie et la géopolitique

A charge pour le nouveau chef du gouvernement de relancer l'économie après les longs mois de pandémie. Et puis il y a les nombreux sujets de tensions diplomatiques dans la région : les relations compliquées avec la Corée du Nord, la rivalité avec la Chine...

Fumio Kishida pourra s'appuyer sur son expérience : il a été ministre des Affaires étrangères pendant 5 ans entre 2012 et 2017.

Il est aujourd'hui âgé de 64 ans.

Nouveau gouvernement

Peu après son élection, Fumio Kishida a dévoilé son gouvernement, composé de vétérans comme de nouveaux venus à ce niveau.

Le nouveau ministre des Finances, Shunichi Suzuki, 68 ans, est ainsi le beau-frère de Taro Aso, ministre sortant des Finances. Cet ancien ministre de l'Environnement et des Jeux olympiques est par ailleurs fils d'un Premier ministre, Zenko Suzuki, en poste au début des années 1980.

L'actuel chef de la diplomatie nippone, Toshimitsu Motegi, 65 ans, a conservé son poste, tout comme Nobuo Kishi à la Défense. Agé de 62 ans, M. Kishi est le frère cadet de Shinzo Abe.

Trois femmes seulement entrent au gouvernement. Parmi elles, Seiko Noda, 61 ans, arrivée quatrième et dernière à l'élection interne du PLD. Elle sera chargée de lutter contre la dénatalité et les inégalités hommes-femmes, ses thèmes de prédilection.

Législatives dans un mois ?

Ayant fait consensus au sein du Parti libéral-démocrate (PLD, droite conservatrice), cet ancien ministre des Affaires étrangères devra conduire sa formation à des élections législatives devant être organisées en novembre au plus tard.

Même s'il risque de perdre des sièges, le PLD est quasiment assuré de les remporter de nouveau face à une opposition fragmentée.

L'élection à la Chambre basse du Parlement pourrait se tenir le 31 octobre, soit plus tôt que ce qui était attendu, rapportaient lundi les médias nippons.