EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

France : le prix de la baguette subit l'effet de l'augmentation du cours du blé

Des baguettes dans une boulangerie à Paris le 26 octobre 2021
Des baguettes dans une boulangerie à Paris le 26 octobre 2021 Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Michel Euler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le prix de la baguette devrait augmenter dans de nombreux commerces suite à la hausse de 30 % du cours du blé et donc par extension de la farine, la matière première principale du pain.

PUBLICITÉ

Le prix de l'incontournable baguette en France devrait augmenter dans de nombreux commerces.

Le cours du blé en hausse de 30%

C'est la conséquence de la hausse de 30 % du cours du blé et donc par extension de la farine, la matière première principale du pain.

La hausse du prix de la baguette pourrait être de l'ordre de 10 à 20 centimes d'euros, même si certains boulangers pourraient décider de répercuter cette augmentation uniquement sur d'autres produits, histoire de ne pas froisser, voire perturber les clients.

Car historiquement, la baguette, au-delà d'être un symbole national, est un repère pour le porte-monnaie français Aujourd'hui, elle coûte en moyenne 90 centimes d'euros.

Une hausse de 23 centimes en 20 ans

Son prix ne s'est guère envolé depuis l'arrivée de l'euro, comme l'explique le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie :

"L'augmentation en vingt ans du prix de la baguette qui est de 23 centimes d'euros montre la proximité avec ce produit qui est précieux pour les Français. Chaque Français va prendre la baguette comme le litre de lait en Angleterre ou d'autres produits qui sont particulier, et c'est pour cela aussi qu'on y fait attention."

Outre l'augmentation du cours du blé, les boulangers doivent faire face également à la hausse des tarifs de l'énergie, du gaz en particulier, qui pourrait également se répercuter sur les prix de vente de leur produits, mais pas forcément sur l'icône des boulangeries.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : la 16e traversée de Paris en voitures d'époque

95% des collections de la Vieille Bourse de Copenhague ont été sauvées in extremis

A Venise, le combat permanent pour restaurer la basilique Saint-Marc, rongée par le sel