This content is not available in your region

L'aimant culturel de Hong Kong s'agrandit avec le musée M+ de West Kowloon

Par Chris Burns
euronews_icons_loading
Spotlight
Spotlight   -   Tous droits réservés  euronews

Le West Kowloon Cultural District (Le district culturel de West Kowloon) a été construit de toute pièce sur les rives du port Victoria et s'étend sur 40 hectares, soit l’équivalent de plus de 16 terrains de football. Il comprend près d’une vingtaine de lieux artistiques, notamment le centre Xiqu pour l'opéra cantonnais, le Freespace dédié aux performances contemporaines et sa pièce maîtresse : le musée d'art contemporain. Le M+ ouvrira ses portes en novembre. Sa directrice, Suhanya Raffel est d’origine australienne.

Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Le musée M+ ouvrira ses portes en novembre à Hong Kong.Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

"Le travail numérique, le travail technologique ainsi que les objets physiques et les œuvres d'art doivent former quelque chose de très nouveau, et c'est pourquoi nous sommes bien plus qu’un simple musée. La nature pluridisciplinaire des collections sonne comme une révélation pour le public. Le cinéma est situé juste à côté des jeux vidéo, qui jouxtent eux-mêmes des dessins d’architecture à l’encre. C'est une façon vraiment merveilleuse de repenser la façon dont nous voyons les choses", explique-t-elle.

Le musée lui-même est présenté comme un bijou architectural.

"Nous avons fait appel à l’agence d’architecture suisse Herzog et De Meuron qui a imaginé un design extraordinaire. Il s’agit d’une conception réellement notable. Elle ajoute un bâtiment emblématique à Hong Kong. En fait, dans cette ville à la verticalité intense, nous avons désormais un bâtiment composé d’une large plate-forme horizontale et d’une fine tour dotée d’un système d’éclairage LED qui s'allume le soir pour le public. C’est un musée très intéressant qui, jusque dans son design, incarne notre intérêt pour l'image en mouvement", ajoute Suhanya Raffel.

Le Musée du Palais de Hong Kong, également construit sur le front de mer du port Victoria, sera l’autre point fort culturel. Il abritera des œuvres provenant du Musée du Palais de Pékin.

"Le Musée du palais de Hong Kong sera une étape importante du développement culturel ici, car nous allons changer la donne et créer un nouveau rôle en matière d'interprétation de l'art et de la culture chinoise dans le musée. Il y aura des peintures, des calligraphies, des arts décoratifs, du textile, des bronzes et des céramiques. Autant d’œuvres que nous avons sélectionnées et qui nous ont été prêtées par le Musée du Palais. Outre exposer ces trésors d'art, il y aura également des présentations multimédias", détaille le directeur du palais de Hong Kong, Louis Ng.

Le projet s'inspire de l'art et de l'architecture traditionnels chinois. Le design du bâtiment du musée est une nouvelle interprétation de l'esthétique chinoise.

Tous ces nouveaux éléments sur la scène artistique de Hong Kong profitent à l'écosystème culturel de la ville notamment à des galeries comme Villepinart, qui mêlent les cultures asiatiques et européennes.

"Toutes ces nouvelles conceptions auront évidemment un impact énorme, mais je veux regarder le schéma de manière plus large. L’histoire aussi est importante. Lorsque je suis arrivé à Hong Kong, la ville était un centre financier et maintenant, grâce à ces institutions, Hong Kong est devenu une scène culturelle, un hub où l'art se vit, où les communautés peuvent se développer grâce au dialogue", raconte Arthur de Villepin, cofondateur de Villepinart et fils de l’ancien Premier ministre français, Dominique de Villepin.

Ces nouveaux lieux artistiques devraient attirer des visiteurs du monde entier.

"C'est un écosystème, il s’agira de personnes, de spécialistes et ce public apportera un plus à Hong Kong. Il ne s’agit pas seulement des expositions, mais aussi de notre façon de vivre et de voir la scène artistique. C'est un véritable changement dans notre mode de vie", conclut Arthur de Villepin.