This content is not available in your region

Inde : la cour suprême appelle New Dehli à se confiner pour pollution de l'air

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Nuage de pollution sur New Delhi, Inde, novembre 2021
Nuage de pollution sur New Delhi, Inde, novembre 2021   -   Tous droits réservés  Altaf Qadri/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Pour la première fois, la Cour suprême de l'Inde a préconisé le confinement de la capitale, New Delhi, pour cause de pollution de l'air.

Le niveau de particules fines dans l'air a atteint des sommets ces dernières semaines et lundi, les juges ont appelé les autorités à interrompre tous les déplacements routiers non essentiels et à fermer les bureaux. Mais pour l'heure, celles-ci résistent, arguant que l'impact serait limité si les villes voisines ne font pas de même. Depuis samedi, seuls les enfants ont été privés d'école pour une semaine.

Lundi, des vents ont dispersé les particules fines et le niveau de PM2,5 avait reculé à près de 160, selon les chiffres gouvernementaux. Mais leur niveau avait grimpé la semaine dernière jusqu'à 500, soit plus de 30 fois la limite maximale fixée par l'Organisation mondiale de la santé.

Le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, avait aussi annoncé samedi la fermeture pour une semaine de tous les bureaux gouvernementaux, ainsi que l'arrêt des travaux de constructions durant quatre jours jusqu'au 20 novembre.

La capitale indienne, peuplée de 20 millions d'habitants, est la plus polluée au monde selon un rapport de l'organisation suisse IQAir publié en 2020.

Sources additionnelles • AP, AFP