This content is not available in your region

À l'approche de l'hiver, l'épidémie de Covid-19 progresse en Europe

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews
euronews_icons_loading
Scène de rue à Cologne (Allemagne), le 17/11/2021
Scène de rue à Cologne (Allemagne), le 17/11/2021   -   Tous droits réservés  Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

L'épidémie de Covid-19 repart à la hausse en Europe, obligeant les autorités sanitaires des États à prendre des mesures pour tenter de contrecarrer la hausse des contaminations.

RUSSIE

Le coronavirus continue de tuer en Russie avec 1247 morts aux cours des dernières 24 heures. C'est un triste nouveau record.

La situation semblait s'être stabilisée la semaine dernière, mais les décès sont repartis à la hausse.

Au total, 9 millions de personnes ont été infectées par le virus depuis le début de la pandémie en Russie.

FRANCE

En France, "la cinquième vague semble être là", selon le porte-parole du gouvernement, qui assure qu'elle n'emportera pas tout sur son passage.

Près 20 000 nouveau cas ont été enregistrés en 24 heures, soit 60 % de plus qu'il y a une semaine.

Les autorités mises sur la vaccination et le pass sanitaire pour passer l'hiver.

"Les prises de rendez-vous pour une première injection ont augmenté de 20 %, ce qui est significatif et ce qui est évidemment un élément extrêmement important, puisque nous savons qu'il reste plusieurs millions de Français qui ne sont pas encore protégés du tout" a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal.

PORTUGAL

Au Portugal, malgré un taux de vaccination élevé, c'est à dire 86 % de la population, les hospitalisations sont en hausse et les experts affirment qu'il n'y a pas de temps à perdre pour arrêter la propagation du coronavirus avant l'hiver et les vacances.

Le gouvernement a organisé une réunion de son comité national de santé pour se préparer.

"Les masques doivent redevenir obligatoires dans les espaces fermés. C'est fondamental" selon Gustavo Tato Borges, président des médecins de santé publique.

"Il devrait également y avoir des restrictions quant à la capacité de l'espace où l'utilisation de masques n'est pas possible en raison de la nature de l'espace. De même, les tests rapides devraient être à nouveau gratuits dans les pharmacies" plaide-t-il.

SLOVÉNIE

Enfin en Slovénie, les élèves apprennent à faire des auto-tests, un diagnostic obligatoire à réaliser trois fois par semaines.

Un procédé peut-être moins invasif pour les enfants, permettant selon les autorités de maintenir les écoles ouvertes, face à la montée des contaminations.