This content is not available in your region

L'Autriche frappe fort pour contrer le Covid-19

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
L'Autriche frappe fort pour contrer le Covid-19
Tous droits réservés  Michael Gruber/AP

Face à la cinquième vague de Covid-19, l'Autriche n'y va pas par quatre chemins. Dès lundi prochain, elle reconfinera l'ensemble de sa population, quelques jours après l'avoir fait pour ses non-vaccinés. Un confinement prévu jusqu'au 13 décembre, mais réévalué dans 10 jours. Le chancelier conservateur Alexander Schallenberg a également annoncé l'instauration de la vaccination obligatoire pour toute la population adulte à partir du 1er février 2022 :

"En plus de la perspective à moyen terme, des mesures à court terme sont malheureusement aussi nécessaires. Le gouvernement fédéral et les gouverneurs des Länder ont convenu que, compte tenu de la gravité de la situation, nous n'avions pas d'autre choix que d'imposer à tous de nouvelles mesures restrictives."

Le chancelier autrichien a expliqué que la décision n'avait pas été facile à prendre, mais qu'elle s'imposait parce que les gens n'avaient pas fait preuve de solidarité. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse dans le Tyrol, après des discussions avec l'ensemble des gouverneurs de régions. C'est le premier pays de l'union européenne à prendre de telles mesures face à la résurgence des cas de Covid-19.

Si un nombre croissant de pays impose un certificat de vaccination pour certaines catégories, comme le personnel de santé, très peu dans le monde imposent la vaccination à toute leur population adulte.

C'est le cas dans deux États autoritaires d'Asie centrale, le Tadjikistan et le Turkménistan, ainsi qu'au Vatican. Territoire français du Pacifique sud disposant d'une large autonomie, la Nouvelle-Calédonie a également décidé d'imposer la vaccination à compter de fin décembre.

Sources additionnelles • AFP