This content is not available in your region

La Bavière annule les marchés de Noël à cause de la flambée de Covid

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Un marchand démonte son stand alors que le marché de Noël a été annulé pour la deuxième année consécutive, à Nuremberg (Allemagne) le vendredi 19 novembre 2021..
Un marchand démonte son stand alors que le marché de Noël a été annulé pour la deuxième année consécutive, à Nuremberg (Allemagne) le vendredi 19 novembre 2021..   -   Tous droits réservés  Daniel Karmann/(c) Copyright 2021, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

Les autorités de la Bavière, en Allemagne, serrent la vis. Alors que les taux de contamination au Covid-19 continue d'augmenter dans la région, l'une des plus touchées dans le pays, le chef du gouvernement a annoncé l'annulation de tous les marchés de Noël , qui sont pourtant une véritable institution en Bavière. Celui de Nuremberg notamment est l'un des plus renommés. Ils avaient déjà été interdits l'an passé à cause de la pandémie. "_Nous sommes désolés. L__a situation est très, très sérieuse et compliqué_e", a déclaré le chef du gouvernement bavarois Markus Söder, justifiant la décision par les multiples contacts entre les gens dans ces lieux.

Pour les commerçants, cela veut dire tout remballer. "C'est une catastrophe", se lamente Eleonore Stiegel qui vend bougies et décorations en bois au marché de Noël à Bamberg. Elle dit ne pas comprendre pourquoi cette annonce a été faite si tard. "Nous avons acheté les produits, et nous nous retrouvons à zéro, pour la deuxième année consécutive", regrette-t-elle, espérant recevoir des aides financières de l'Etat comme l'an passé.

Les bars et discothèques seront également fermés dans les endroits où les taux d'infection sont particulièrement élevés. Des mesures nécessaires car de nombreux hôpitaux bavarois sont surchargés par les patients atteints du covid-19, a expliqué Markus Söder. "On peut distinguer les principales victimes : il s'agit des personnes non vaccinées", a-t-il précisé.

La loi des "2G"

La Bavière a un taux de vaccination inférieur à celui des autres États allemands et 4,6 millions de personnes ne sont toujours pas vaccinées. Ces derniers seront contraints de limiter leurs contacts à 5 personnes issues de deux foyers, a annoncé Markus Söder.

Les non-vaccinés sont également soumis à la loi des "2G" annoncée jeudi par Angela Merkel, qui autorise uniquement les vaccinés et les guéris du Covid à accéder à des lieux publics comme des restaurants ou salles de concert dans les territoires où le seuil d'hospitalisation dépasse trois malades du Covid pour 100 000 habitants. Cela est déjà le cas dans douze des seize Etats régionaux allemands.

Le président de l'institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI) a émis des doutes vendredi sur l'efficacité de ce nouveau plan d'action. "Dans la situation actuelle, cela ne suffit plus", a jugé Lothar Wieler lors d'une conférence de presse à Berlin, alors que les nouvelles infections ont de nouveau dépassé les 50 000 en 24h et l'incidence au niveau fédéral est supérieure à 340.

Après avoir longtemps exclu cette perspective, les dirigeants ont aussi ouvert la voie à une obligation vaccinale des personnels dans les hôpitaux et maisons de retraite. M. Söder s'est même déclaré vendredi en faveur d'un débat sur une obligation pour tous dans l'avenir.