This content is not available in your region

Covid-19 : l'Allemagne durcit les restrictions pour les non-vaccinés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : l'Allemagne durcit les restrictions pour les non-vaccinés
Tous droits réservés  Michael Kappeler/(c) dpa POOL

Plus de 68 00 cas en une journée et des hôpitaux face à l' afflux de malades. En Allemagne, les courbes augmentent et Angela Merkel annonce un nouveau tour de vis. La chancelière généralise le pass sanitaire et va plus loin. Si le seuil d'hospitalisation dépasse les 3 malades pour 100 000 habitants ce pass devient vaccinal. C'est la règle dite du «2G», qui autorise seulement les vaccinés («geimpfte») et les guéris («genesene») à accéder à des lieux publics. La mesure va donc entrer en vigueur dans la majorité des régions. Objectif : mettre la pression aux 30 % d'Allemands non vaccines.

"Nous savons, et c'est malheureux, que nous pourrions être mieux si l'écart de vaccination n'était pas si grand. Beaucoup de mesures qui doivent être prises maintenant n'auraient pas été nécessaires si nous avions plus de personnes vaccinées. Ce n'est jamais trop tard pour vous faire vacciner, même maintenant, vous pouvez toujours apporter votre contribution pour vous-même et la communauté avec une première vaccination.", insiste la chancelière.

Dans le sillage de l'Autriche ?

Angela Merkel souhaite également étendre l'obligation vaccinale à certains soignants. Autre annonce, tout le monde devrait pouvoir recevoir un rappel ou une troisième vaccination au plus tard six mois après la deuxième vaccination.

En Allemagne, tous se posent la même question : ces mesures suffiront-elle à aplanir la courbe? L'Allemagne est dans les pas de l'Autriche premier pays à avoir sanctionné les non vaccinés.

Là-bas, ils sont confinés, mais dans deux régions il était sûrement trop tard. En Haute-Autriche et à Salzbourg le confinement concernera tout le monde à partir de lundi. Avec des incidences sur sept jours autour de 1600, les deux régions sont bien au-dessus de la valeur nationale de 989. Ce confinement devrait durer 3 à 4 semaines dans l'espoir de stabiliser la situation sanitaire d'ici noël.