EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Migrants : la France veut travailler avec Londres sur un accord de coopération

Migrants : la France veut travailler avec Londres sur un accord de coopération
Tous droits réservés Javier Fergo/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Javier Fergo/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews & afp
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce mardi le Premier ministre Jean Castex va écrire à son tour une lettre à Boris Johnson pour commencer à travailler sur un accord de coopération.

PUBLICITÉ

Refouler vers la mer les migrants serait une "ligne rouge inacceptable" : avertissement au Royaume-Uni de la France, qui souhaite un accord entre Londres et l'Union Européenne sur la question des migrants qui traversent la Manche.

Gérald Darmanin, ministre français de l'Intérieur : "Ce qu'il nous faut désormais, en revanche, c'est un accord entre l'Union européenne et la Grande-Bretagne. (...) Et un accord entre l'Union européenne et la Grande-Bretagne doit être aujourd'hui celui qui règle le travail entre la Grande-Bretagne et les pays frontaliers, dont la France, mais au nom de l'Union européenne dans un cadre d'immigration qui n'avait pas été négocié lors du mandat sur le Brexit."

Gérald Darmanin, après Emmanuel Macron ce week-end, répondait ainsi à Boris Johnson qui avait demandé que les migrants arrivant sur les côtes du Royaume-Unisoient "renvoyés" en France.

Paris a aussi annoncé le doublement du nombre des agents de lutte contre l'immigration clandestine.

Au 20 novembre, 31.500 migrants avaient quitté les côtes depuis le début de l'année et 7.800 ont été secourus en mer.

Ce mardi, le Premier ministre Jean Castex va écrire à son tour une lettre à Boris Johnson pour commencer à travailler sur un accord de coopération. 

La lettre dans laquelle le Premier ministre britannique demandait que les migrants soient "renvoyés" en France
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Situation dramatique des demandeurs d’asile à Bruxelles

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

Les Îles Canaries face au défi migratoire