EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Crise en Ukraine : passe d'armes entre les chefs de la diplomatie russe et américain à l'OSCE

Antony Blinken et Sergueï Lavrov se serrent la main en marge d'une réunion de l'OSCE à Stockholm ce jeudi 2 décembre 2021
Antony Blinken et Sergueï Lavrov se serrent la main en marge d'une réunion de l'OSCE à Stockholm ce jeudi 2 décembre 2021 Tous droits réservés Jonathan Nackstrand/AP
Tous droits réservés Jonathan Nackstrand/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sur fond de vives tensions, Sergueï Lavrov et Antony Blinken se disent prêts au dialogue pour éviter le "scénario cauchemar de la confrontation militaire"

PUBLICITÉ

Hasard du calendrier, les chefs de la diplomatie américain et russe étaient réunis à Stockholm, en Suède ce jeudi pour une réunion de l'OSCE, l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe.

L'occasion d'une passe d'arme autour de l'Ukraine pour Antony Blinken et Sergueï Lavrov. Le secrétaire d'Etat américain s'est dit "profondément préoccupé par les plans de la Russie en vue d'une nouvelle agression contre l'Ukraine", énumérant les points de désaccords avec le Kremlin.

"Nous demandons à la Russie de respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, de procéder à une désescalade, de retirer les troupes récemment amassées, de ramener les forces à des positions pacifiques normales, de mettre en oeuvre les engagements de Minsk, notamment les dispositions relatives au cessez-le-feu et au retour des observateurs de l'OSCE", a déclaré le secrétaire d'Etat américain.

"Scénario cauchemar d'une confrontation militaire"

Le ministre russe a lui rejeté la responsabilité des tensions sur les agissements de l'OTAN, n'hésitant pas à évoquer la perspective d'un "scénario cauchemar".

"L'OTAN rejette nos propositions pour faire baisser les tensions et éviter la possibilité d'incidents dangereux. Au contraire, l'infrastructure militaire de l'alliance se rapproche de manière irresponsable des frontières russes. Le scénario cauchemar d'une confrontation militaire est en train de faire son retour, après cette décision de l'OTAN. Et l'Europe reste silencieuse", a dit le chef de la diplomatie russe.

Malgré ce ton belliqueux, les deux puissances se disent prêtes au dialogue, et il devrait avoir lieu au plus haut niveau. Un échange entre Vladimir Poutine et Joe Biden est ainsi prévu dans les prochains jours, probablement par téléphone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tensions à la frontière russo-ukrainienne : Joe Biden met en garde Vladimir Poutine

Pour les pays du nord membres de l'OTAN, la menace de brouillage du signal GPS s'accentue

La Suède clôt l'enquête sur le sabotage des gazoducs Nord Stream