This content is not available in your region

Guerre d'Algérie : la France va déclassifier ses archives "avec 15 ans d'avance"

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Archives : arrestation d'Algériens par l'armée française après deux explosions à Alger - Photo du 07 juillet 1956
Archives : arrestation d'Algériens par l'armée française après deux explosions à Alger - Photo du 07 juillet 1956   -   Tous droits réservés  COUILLARD/AFP or licensors

**La ministre française de la Culture a annoncé la prochaine ouverture des archives sur "les enquêtes judiciaires" de la guerre d'Algérie (1954-1962).
**Une déclassification accélérée qui survient alors que la relation franco-algérienne est en crise depuis des mois.

"J'ouvre avec 15 ans d'avance les archives sur les enquêtes judiciaires de gendarmerie et de police qui ont rapport avec la guerre d'Algérie". Annonce faite ce vendredi matin par Roselyne Bachelot, ministre française de la Culture.

Interrogée sur les conséquences de cette décision, notamment sur la confirmation à venir d'actes de torture commis par l'armée française en Algérie, "c'est l'intérêt du pays que de le reconnaître", a ajouté Roselyne Bachelot.

On a des choses à reconstruire avec l'Algérie, elles ne pourront se reconstruire que sur la vérité.
Roselyne Bachelot
Ministre française de la Culture

Une déclaration qui intervient deux jours après la visite à Alger du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

Cette annonce s'inscrit dans la politique de réconciliation mémorielle initiée par le chef de l'Etat, Emmanuel Macron. 

Le 13 septembre 2018, il reconnaissait que la disparition du mathématicien et militant communiste Maurice Audin, en 1957 à Alger, était le fait de l'armée française et promettait à sa famille un large accès aux archives.

Le 9 mars 2021, poursuivant sa politique de "petits pas", le chef de l'Etat avait annoncé une simplification des accès aux procédures de déclassification des archives classifiées de plus de 50 ans, permettant d'écourter les délais d'attente liés à cette procédure.