Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Cinq ans après l'attentat de Berlin, l'Allemagne se souvient

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Cinq ans après l'attentat de Berlin, l'Allemagne se souvient
Tous droits réservés  TOBIAS SCHWARZ/AFP or licensors

Sur les marches de l'emblématique église du Souvenir de Berlin ont été placées les photos de toutes les personnes disparues le 19 décembre 2016. Cinq ans après l'attentat au camion bélier sur un marché de Noël de la capitale, l'Allemagne a rendu hommage aux victimes de cette attaque djihadiste, la plus meurtrière jamais commise sur son sol.

Les cloches de l'église ont sonné à 20h02, l'heure de l'attentat, quand le camion lancé à pleine vitesse a foncé sur la foule. Perpétrée par le Tunisien Anis Amri et revendiquée par le groupe Etat Islamique, l'attaque avait fait 12 morts et une cinquantaine de blessés. Une treizième personne est décédée en octobre des suites de graves blessures subies à l'époque.

Lors de la cérémonie, le président allemand Frank-Walter Steinmeier a pointé les failles des autorités allemandes : " Nous devons le reconnaître : l'État n'a pas été en mesure de tenir sa promesse de protection, de sécurité et de liberté. Il a une dette envers vous, envers les victimes, les blessés et leurs familles. Il a le devoir de comprendre les erreurs, les omissions et les problèmes qui ont contribué à ne pas pouvoir empêcher cet attentat."

Différents rapports d'enquête ont pointé les erreurs commises dans la surveillance de l'auteur de l'attentat, Anis Amri, arrivé en Allemagne en 2015 et rapidement repéré comme un islamiste dangereux et un trafiquant de drogue. En fuite pendant quatre jours après l'attentat, Anis Amri avait finalement été retrouvé et abattu par la police en Italie.

Certain proches de victimes ont par ailleurs demandé cette semaine de nouvelles investigations. Selon eux, il reste des points d'ombre concernant les complices et les commanditaires éventuels de l'attentat.