PUBLICITÉ

L'Europe face à la déferlante Omicron

L'Europe face à la déferlante Omicron
Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni a battu un nouveau record avec 106 000 cas en 24 heures.

PUBLICITÉ

Plus de 106 000 nouveaux cas de Covid-19 détectés en 24 heures, c'est le seuil franchi ce mercredi au Royaume-Uni. Un nouveau record depuis le début de la pandémie dû au variant Omicron.

Face à cette flambée, le Premier ministre Boris Johnson a prévenu qu'il n'hésiterait pas à introduire des mesures plus restrictives que le port du masque.

Omicron se répand aussi très vite en France. Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, il est actuellement responsable de 20 à 30 % des contaminations et il pourrait devenir majoritaire entre Noël et le Nouvel an.

Le gouvernement appelle à intensifier encore le télétravail, tandis que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans a officiellement débuté ce mercredi.

De son côté, Israël continue pour sa part d'être à l'avant-garde des campagnes de vaccination, avec le feu vert donné à une quatrième dose. Elle sera destinée tout d'abord aux plus de 60 ans et au personnel médical. En Europe, l'idée fait aussi son chemin.

"En tant que scientifique, je pense personnellement qu'une quatrième dose de vaccin sera nécessaire" a déclaré le ministre de la Santé israélien Karl Lauterbach.

À l'approche de Noël, le patron de l'OMS a de son côté lui mis en garde contre l'illusion de vaincre la pandémie par les seules doses de rappel vaccinal.

"Aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coups de doses de rappel et les rappels ne sont pas un feu vert pour célébrer les fêtes comme on l'avait prévu sans autre précaution", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, au cours d'un point de presse à Genève.

Au Portugal, les autorités ont appelé à multiplier les tests de dépistage avant de se réunir en famille. Enfin, dernière illustration de la fébrilité de l'Europe face à Omicron, l'Espagne a décidé de rétablir le port du masque en extérieur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants

Près d'un milliard de personnes en état d'obésité dans le monde

Santé : flambée de cas de rougeole en Europe