This content is not available in your region

C'était il y a 30 ans : les grandes étapes de la dislocation de l'URSS

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux  & euronews
euronews_icons_loading
Un femme avec le drapeau de l'URSS à Moscou (21/12/21)
Un femme avec le drapeau de l'URSS à Moscou (21/12/21)   -   Tous droits réservés  Alexander Zemlianichenko/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

C'est l'histoire de la chute d'une superpuissance, l'Union soviétique. C'était il y a trente ans tout juste. En décembre 1991.

Six ans auparavant, Mikhaïl Gorbatchev, a pris la tête de l'URSS. Mais l'homme de la "perestroïka" et de la "glasnost", ne parviendra pas à sauver le colosse aux pieds d'argile. L'économie est exsangue après des décennies de mauvaise gestion et de courses aux armements sur fond de guerre froide.

C'est d'abord la région du Caucase qui se rebelle contre Moscou, suivie par les pays baltes. En janvier 1991, l'Armée rouge intervient en Lituanie et tire sur les manifestants, faisant plusieurs morts. Cette répression sanglante n'empêchera pas le pays de déclarer son indépendance. L'Estonie et la Lettonie feront de même.

Mais le coup réellement fatal porté à l'URSS intervient en août 1991. Une tentative de coup d'Etat est orchestrée contre Gorbatchev par un groupe de hauts responsables de l'Etat . A la télévision, un présentateur lit un communiqué annonçant que le président de l'URSS est incapable de gouverner pour des raisons de santé. Le groupe se fait appeler le Comité d'Etat pour l'état d'urgence et affirme vouloir empêcher le pays de sombrer dans le "chaos et l'anarchie".

Au même moment, des colonnes de chars sont entrés dans Moscou. Après deux jours de confusion, le putsch se solde par un échec mais il ouvre la voie aux événements qui mèneront à la fin de l'Union soviétique. Boris Eltsine, le président de la Fédération de Russie au sein de l'URSS, sort victorieux de cet épisode et Gorbatchev apparaît plus faible que jamais.

Moscou a perdu de son influence. Dans la foulée, de nombreuses républiques proclament leur indépendance, dont l'Ukraine et la Biélorussie.

Le 8 décembre 1991 est signé le traité de Minsk. Ce document, signé par les présidents russe, biélorusse et ukrainien entérine la dislocation de l'Union soviétique pour donner naissance à la communauté des états indépendants, la CEI.

Le Kazakhstan est la dernière nation à quitter l'Union. Toutes les républiques, à l'exception de la Géorgie et des pays baltes, rejoignent la CEI, le 21 décembre en signant les accords d'Alma-Ata.

Le 25 décembre, dans une allocution télévisée, Mikhaïl Gorbatchev annonce qu'il quitte ses fonctions. C'est la fin de l'URSS. Le soir même le drapeau rouge descend pour la dernière fois du mât du Kremlin, pour être remplacé par le drapeau tricolore russe.