This content is not available in your region

Après 85 jours, l'éruption du volcan de La Palma est officiellement terminée

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
L’éruption du volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma officiellement terminée
L’éruption du volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma officiellement terminée   -   Tous droits réservés  AP Photo/Saul Santos

Il aura fallu un peu plus de trois mois au volcan Cumbre Vieja pour se rendormir: l'éruption sur l'île espagnole de La Palma, qui a provoqué des dégâts considérables, a officiellement pris fin samedi.

Selon les experts scientifiques, il fallait dix jours consécutifs sans signe marquant d'activité volcanique pour pouvoir affirmer que le volcan s'était bien endormi.

"La rigueur scientifique et technique, mais aussi l’historique des précédentes éruptions volcanique aux Canaries nous ont conduits à respecter une période de prudence, et nous pouvons aujourd’hui annoncer officiellement la fin de l’éruption", a annoncé Julio Pérez le directeur du plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca) lors d'une conférence de presse samedi.

Il s'agit du "plus beau cadeau de Noël (...) nous continuerons à travailler ensemble, avec toutes les institutions pour relancer la merveilleuse île de La Palma et réparer les dégâts occasionnés" a tweeté le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Désormais, le Cumbre Vieja est en léthargie, ses torrents de lave sont noirs, figés, durcis, et une couche de sable noir s'est déposée comme un voile.

Il faudra des années, voire une décennie pour nettoyer, déblayer, reconstruire et se réapproprier ce terrain défiguré.

Aucun mort dans l'éruption la plus longue de l'île

Il s'agissait toutefois de l'éruption la plus longue que l'île ait connue et la première depuis 50 ans, après celles du volcan San Juan en 1949 et du Teneguia en 1971.

Malgré sa durée et les images impressionnantes des coulées de lave en fusion, elle n'a fait aucun mort, mais a provoqué d'énormes dégâts : plus de 7 000 personnes ont été évacuées, parmi lesquelles environ 500 vivent encore dans des hôtels, et près de 3 000 bâtiments ont été détruits.

La lave a recouvert 1 219 hectares de la superficie de l'île et l'a même agrandie: les coulées qui ont atteint la mer se sont solidifiées et ont donné naissance à deux péninsules, ajoutant 43,5 hectares au sud et 5 ha au nord, selon les données fournies samedi par les autorités locales.

Emilio Morenatti/ AP
Une maison recouverte de cendres sur l'île de La PalmaEmilio Morenatti/ AP

Au plus fort de l'épisode, le volcan a craché des milliers de litres de lave, produisant des coulées bouillonnantes et fluorescentes qui descendaient le long de la montagne, le tout dans un vrombissement constant.

Les 83 000 habitants de La Palma n'oublieront ni les secousses sismiques, ni les pluies de cendres, ni les gaz toxiques ou la fumée s'échappant du cône du volcan qui les obligeaient à se calfeutrer parfois pendant plusieurs jours.