This content is not available in your region

Les agriculteurs néerlandais sommés de créer une ferme plus durable, ou changer de métier

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Les agriculteurs néerlandais sommés de créer une ferme plus durable, ou changer de métier
Tous droits réservés  Peter Dejong/AP2010

Dans la campagne néerlandaise, Corné de Rooij a le coeur gros. Ses vaches, il va peut être devoir y renoncer, elles font partie des principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement néerlandais donne aux agriculteurs un dernier choix dans la lutte pour le climat : recréer une ferme plus durable, ou changer de métier.

"Je pense que les politiciens devraient remettre les pieds sur terre et réfléchir clairement, "que voulons-nous" ?, s'interroge Corné de Rooij, agriculteur. Les Pays-Bas sont un petit pays où nous voulons tout, et nous devrions vraiment nous demander si tout cela est possible."

25 milliards d'euros seront débloqués d'ici 2035 pour aider le secteur à se reconvertir, ou innover afin de réduire ses émissions d'azote, présent dans les engrais et les eaux usées d'élevage.

"Nous sommes dans les starting-blocks, assure Sjaak van der Tak, le président du syndicat des agriculteurs. Mais il faut aussi que la société et la politique rendent cette transition possible avec l'agriculteur. Donnez-nous du temps, de l'argent et de l'espace parce que oui, nous voulons rendre la transition climatique possible avec nos agriculteurs."

 Le gouvernement a suspendu de grands projets de construction - qui émettent aussi de l'azote - nécessaires contre la crise du logement. En poussant les agriculteurs la transition climatique, il espère pouvoir reprendre certains de ces projets.