This content is not available in your region

Russie et OTAN, entre diplomatie et préparation militaire

Access to the comments Discussion
Par Raphaelle Vivent
euronews_icons_loading
Russie et OTAN, entre diplomatie et préparation militaire
Tous droits réservés  EV - Euronews

Si elle se défend de tout projet d'invasion de l'Ukraine, la Russie continue de montrer ses muscles. Ce jeudi, six navires de guerres sont arrivés à Sébastopol, la capitale de la Crimée annexée par Moscou en 2014, en prévision d'exercices militaires qui doivent avoir lieu en mer Noire la semaine prochaine. En parallèle, Moscou et Minsk ont entamé 10 jours de manœuvres militaires communes au Bélarus. 

Les autorités russes assurent toutefois poursuivre les discussions, pour trouver une issue diplomatique : "_Quant à la suite des négociations avec nos partenaires européens et américains, elles sont en cours, dans un format ouvert et fermé. Nous préparons une réponse à l'OTAN et à Washington. _Nous sommes en effet convenus avec le président français qu'il demanderait une série de consultations avec les partenaires américains, non seulement à Kiev mais aussi dans les pays européens", a ainsi déclaré le président russe Vladimir Poutine.

Le Royaume-Uni lui aussi est entré ce jeudi dans la mêlée diplomatique. La ministre des affaires étrangères britannique, Elizabeth Truss, s'est rendue à Moscou pour rencontrer son homologue russe, Serguei Lavrov. Et le Premier ministre Boris Johnson s'est rendu en Pologne, où il a promis d'envoyer des troupes britanniques, à l'instar des Etats-Unis. Des renforts nécessaires, a assuré le président polonais : "L'objectif politique de Vladimir Poutine est de démanteler l'OTAN. C'est pourquoi nous devons être déterminés à montrer combien l'alliance est cohérente, combien nous sommes solidaires, et que nous comprenons très bien les tensions sur le flanc oriental de l'OTAN."

Plusieurs alliésde l'OTAN ont aussi promisde renforcer leur présence militaire dans les pays Baltes, notamment l'Estonie et la Lituanie, qui se sentent particulièrement vulnérables dans ce contexte de tensions avec la Russie. Alors qu'il recevait les dirigeants des trois Etats Baltes à Berlin, le chancelier allemand Olaf Scholz a tenu à les rassurer en réaffirmant l'unité de l'OTAN. 

Dans cette situation critique pour nous tous, la Russie ne devrait pas sous-estimer notre unité et notre résolution, en tant que partenaire européen et en tant qu'allié dans l'OTAN.
Olaf Scholz
chancelier allemand

Bien qu'elle compte sur l'aide militaire et le soutien diplomatique de l'Occident, l'Ukraine se prépare aussi militairement. Mercredi, les forces armées ont effectué des exercices près de la frontière avec le Bélarus. Le pays forme également massivement les réservistes, et tout civil prêt à "prendre les armes" pour défendre sa patrie.