Inquiétudes après le retrait du livre Maus sur l'Holocauste d'un district scolaire du Tennessee

Inquiétudes après le retrait du livre Maus sur l'Holocauste d'un district scolaire du Tennessee
Tous droits réservés MARO SIRANOSIAN/AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

États-Unis : polémique dans le Tennessee après la décision d'un district scolaire de bannir le roman graphique Maus, traitant de l'Holocauste.

PUBLICITÉ

Polémique dans les école du comté de McMinn dans le Tennessee, après le retrait d'un livre sur le génocide juif.

Il s'agit du roman graphique Maus, véritable succès planétaire récompensé du prix Pulitzer en 1992. Le conseil scolaire du comté a jugé son contenu "vulgaire et inapproprié" pour des collégiens de 13 ans. En cause, des passages avec du "langage grossier et désagréable" selon le compte rendu de la réunion du 10 janvier actant le retrait du livre.

Ce n'est "pas à cause de l'Holocauste, mais il y a de la nudité qui n'est pas nécessaire", a déclaré Mike Cochran, un membre du conseil scolaire.

"Il montre sa mère nue après qu'elle se soit suicidée avec le mot 'B-I-T-C-H' en dessous. Pour moi, le système scolaire n'a pas à présenter cela à ses élèves" a-t-il ajouté.

Malgré les plaintes, les autorités scolaires ne sont pas revenues sur leur décision, prise en janvier.

Cette polémique soulève des inquiétudes concernant les interdictions de livres dans certains États conservateurs américains.

Selon Alex Sharp, bibliothécaire et résident du comté, "lorsque des interdictions totales se produisent, c'est vraiment dangereux parce que cela arrête le dialogue autour de sujets controversés."

Cette décision soudaine a aussi soulevé des inquiétudes au sein de la communauté juive du Tennessee, concernant l'enseignement de l'Holocauste dans les écoles.

Dans Maus, Art Spiegelman évoque les souvenirs de son père rescapé de la Shoah. Les juifs  y sont représentés par des souris, et les nazis par des chats. L'oeuvre a été traduite en vingt langues.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Foire au Livre de Leipzig revient après 3 ans de pandémie

Les parents de l’auteur d’une tuerie condamnés à au moins 10 ans de prison

Finlande: l'auteur de la fusillade invoque le harcèlement pour expliquer son geste