Les armuriers de Kiev font des affaires

Les armuriers de Kiev font des affaires
Tous droits réservés BEVRT
Tous droits réservés BEVRT
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La crainte d'un conflit avec la Russie à l'origine d'un boom des ventes d'armes dans la capitale ukrainienne.

PUBLICITÉ

Les armuriers de Kiev font des affaires : les clients sont nombreux à venir au cas où un conflit finirait par éclater avec la Russie.

"Tout le monde se prépare, si l'ennemi arrive sur nos terres, il faudra qu'on se défende" lâche un client dans les rayons d'une armurerie de la capitale ukrainienne.

"Ces derniers temps, les gens achètent des vêtements chauds" explique le gérant. "Des rangers, des gilets pare-balles, des chargeurs de mitraillette. Ils achètent, ils achètent, ils achètent... Ça avait été la même chose en 2014, quand la guerre a commencé, et à ce moment, on vendait absolument tout."

L'annonce par Moscou du retrait des troupes ne suffit pas à rassurer les Ukrainiens.

Ce sera terminé seulement quand Poutine sera traîné au tribunal de La Haye les menottes aux poignets et un sac sur la tête.
client d'une armurerie de Kiev

"Cela ne sera pas terminé avant que la Russie ne s'effondre" assure un autre client en camouflage. "Ce sera terminé seulement quand Poutine sera traîné au tribunal de La Haye les menottes aux poignets et un sac sur la tête."

À Kiev, sur le marché de la capitale ukrainienne, le risque d'une guerre est dans toutes les conversations.

"Tout le monde finira par rentrer chez soi" dit une dame. "Tous ceux qui veulent nous faire la guerre, cela finira par se retourner contre eux."

Une vendeuse à côté dit être certaine que la guerre n'aura pas lieu. "Je pense que non" dit elle. "Ça a déjà fait trop de bruit. On a déjà survécu à la révolution et à d'autres menace, grâce à Dieu!"

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens

"Où est maman ?" L'histoire d'un petit garçon ukrainien enlevé par les forces russes