This content is not available in your region

Iran : un avion de combat s’est écrasé sur une école à Tabriz, trois personnes sont mortes

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Iran : un avion de combat s’est écrasé sur une école à Tabriz, trois personnes sont mortes
Tous droits réservés  Tasnim News agency via AP

Un avion de combat s'est écrasé lundi dans un quartier résidentiel de la ville de Tabriz, dans le nord-ouest de l'Iran, faisant trois morts, ont indiqué les autorités en annonçant l'ouverture d'une enquête.

Le chef du Croissant-Rouge de Tabriz a précisé que l'appareil avait percuté le mur d'une école, tuant les deux membres de l'équipage et un habitant.

Il s'agit d'un avion d'entraînement F-5, qui s'est écrasé vers 09h00 (05h30 GMT) à Monajem, un quartier du centre de Tabriz, a indiqué le directeur du centre de gestion de crises dans la province Azerbaïdjan-Oriental, Mohammad-Bagher Honarvar, sur le site de la télévision d'Etat.

"Heureusement, l'école était fermée à cause de la pandémie du Covid-19", a-t-il précisé.

Problème technique

L'appareil appartenait à la base aérienne Shahid Fakouri de Tabriz et effectuait une mission d'entraînement au moment du crash, a indiqué à la télévision le commandant de cette base.

Un problème technique est survenu dans l'avion alors qu'il revenait de sa mission, et le pilote n'a pas pu atteindre la piste d'atterrissage, a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

"Les deux pilotes auraient pu s'éjecter mais ils se sont sacrifiés pour conduire l'appareil vers une zone isolée", a-t-il encore dit.

L'agence officielle Irna a publié une courte vidéo montrant des pompiers en train d'éteindre le feu sur le lieu du crash.

Plusieurs crashs d'avion en Iran

L'armée de l'air iranienne compte quelque 300 appareils de combat russes (MiG-29 et Su-25), chinois (F-7) américains (F-4, F-5 et F-14) et français (Mirage F1), ainsi que quelques "Saeqeh", une version iranienne du F-5 américain. Mais seule une partie de ces appareils serait réellement opérationnelle, selon les experts.

Ces dernières années, les médias locaux ont fait état de la chute de plusieurs avions de combat dans diverses régions du pays.

En décembre 2019, les médias officiels ont rapporté la chute d'un MiG-29 iranien près d'un volcan inactif dans le nord-ouest du pays. L'armée a confirmé la mort de son pilote après trois jours de recherches dans la région.

Un F-4 de l'armée de l'air iranienne s'est écrasé en juillet 2014 lors d'un entraînement dans le sud de l'Iran, tuant les deux militaires qui étaient à bord de l'appareil, selon l'agence Irna.

En septembre 2011, un avion de combat s'est écrasé sans faire de victime à Tabriz, où l'armée de l'air menait des manœuvres militaires, ont rapporté les médias locaux.

En visite à Moscou en octobre 2021, le chef d'état-major des forces armées iraniennes, le général Mohammad Bagheri, avait fait état de ses "discussions avec les Russes pour la mise en œuvre des contrats conclus entre les deux pays afin d'acheter des avions de combat et d'entraînement".