This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : déjà plusieurs dizaines de morts côtés ukrainien et russe

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Guerre en Ukraine : déjà plusieurs dizaines de morts côtés ukrainien et russe
Tous droits réservés  Emilio Morenatti/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved

Les habitants de la capitale ukrainienne se sont réveillés au bruit des sirènes d'alerte aérienne. Ce jeudi à l'aube, la Russie a décidé de lancer une offensive militaire sur l'Ukraine au nom de la "défense" des républiques sécessionnistes prorusses de l'est du pays.

Peu après l'annonce surprise de Vladimir Poutine, une série d'explosion ont été entendues à Kiev, à Odessa, à Kharkiv la deuxième ville du pays, et à Kramatorsk, qui sert de quartier général à l'armée ukrainienne.

Plusieurs personnes ont choisi de fuir la capitale et de longs bouchons se sont formés sur les axes routiers de Kiev. Dans une allocution, le président Volodymyr Zelensky a déclaré rompre les relations diplomatiques avec la Russie. Plus tôt dans la matinée, il avait proclamé la loi martiale dans tout le pays et avait appelé les habitants à ne pas paniquer. Sur le plan international, il souhaite la création d' "une coalition anti-Poutine" pour "contraindre la Russie à la paix."

"J'ai parlé avec Joe Biden, Boris Johnson, Charles Michel, [le président polonais] Duda, [le président lituanien] Nauseda. Nous commençons la création de la coalition anti-Poutine. Nous avons déjà appelé les dirigeants du monde à prendre toutes les sanctions possibles contre Poutine, à déployer un soutien de défense à grande échelle. Nous devons sauver le monde démocratique", a déclaré le président ukrainien.

Nous avons déjà appelé les dirigeants du monde à prendre toutes les sanctions possibles contre Poutine, à déployer un soutien de défense à grande échelle. Nous devons sauver le monde démocratique.
Volodymyr Zelensky
président ukrainien

"Arrêter ce cauchemar"

Anticipant la condamnation internationale et les mesures de sanctions, Vladimir Poutine a lancé un avertissement sévère aux "pays qui qui tenteraient d'interférer" avec la Russie. Il a aussi expliqué que cette "opération militaire spéciale était nécessaire pour "protéger les civils dans l'est de l'Ukraine".

"Il était impossible de tolérer cela plus longtemps, il fallait arrêter immédiatement ce cauchemar, le génocide de millions de personnes vivant là-bas, qui ne peuvent compter que sur la Russie, ils ne comptent que sur nous. Ces aspirations exactes, les sentiments et la douleur des gens ont été le principal motif qui nous a poussés à prendre la décision de reconnaître les républiques populaires du Donbass", a affirmé dans la nuit le chef de l'Etat russe.

Il était impossible de tolérer cela plus longtemps, il fallait arrêter immédiatement ce cauchemar, le génocide de millions de personnes vivant là-bas, qui ne peuvent compter que sur la Russie, ils ne comptent que sur nous.
Vladimir Poutine
président russe

Selon la présidence ukrainienne, 40 soldats et une dizaine de civils ukrainiens auraient été tués dans les premières heures des affrontements. L'armée ukrainienne affirme elle avoir abattus 50 "occupants russes" et détruit plusieurs chars et avions.

Le Kremlin a déclaré que l'opération militaire russe en Ukraine "durerait le temps nécessaire".