This content is not available in your region

Manifestations réprimées contre la guerre à Saint-Pétersbourg

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Manifestations réprimées contre la guerre à Saint-Pétersbourg
Tous droits réservés  Dmitri Lovetsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Des dizaines d'opposants à la guerre en Ukraine ont manifesté hier soir à Saint-Pétersbourg, malgré la répression de la police. Ils ont été placés en détention.

Ce mouvement suivait l'appel à la mobilisation de l'opposant Alexei Navalny, depuis sa prison. Les manifestations dans la ville russe sont quotidiennes depuis le début de l'invasion.

"Pourquoi décident-ils pour nous de ce que nous devons combattre ou pas ? ça n'a aucun sens ce qui est entrain de se passer. C'est n'importe quoi ce qu'il se passe", déplore Kirill Baksedov, un ingénieur de 26 ans présent à la manifestation.

Je suis contre la guerre, mon mari est Ukrainien, je suis Russe, nous avons un fils mi-ukrainien, mi-russe... je suis contre le fait de tuer nos frères.
Elena Maksinyuk
opposante à la guerre en Ukraine

Elena Maksinyuk, une femme d'affaires de 43 ans, est très émue par la situation : "Je suis contre la guerre, mon mari est Ukrainien, je suis Russe, nous avons un fils mi-ukrainien mi-russe... je suis contre le fait de tuer nos frères."

Parmi les personnes interpellées hier figure une activiste de 77 ans, qui manifestait comme des centaines de ses concitoyens. Au huitième jour de l'invasion de l'armée en Ukraine, les mouvements de protestation se sont déroulées dans plusieurs villes, à travers la Russie.