EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : à Marioupol, l'évacuation des civils à nouveau reportée

Guerre en Ukraine : à Marioupol, l'évacuation des civils à nouveau reportée
Tous droits réservés Anatolii Stepanov / AFP
Tous droits réservés Anatolii Stepanov / AFP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la deuxième journée consécutive, la tentative d'évacuation des habitants de Marioupol a été interrompue, a annoncé dans l'après-midi le Comité international de la Croix-Rouge qui évoque des "scènes dévastatrices de souffrance humaine".

PUBLICITÉ

Les civils de Marioupol devront encore patienter avant de pouvoir évacuer la ville sous le feu des bombardements.

Pour la deuxième journée consécutive, la tentative d'évacuation des habitants a été interrompue, a annoncé dans l'après-midi le Comité international de la Croix-Rouge qui évoque des "scènes dévastatrices de souffrance humaine".

Située au bord de la mer d'Azov, Marioupol constitue une cible stratégique pour les forces russes, la prise de cette ville de 450 000 habitants leur permettrait en effet de faire la jonction avec la Crimée annexée et de consolider leurs positions dans le sud de l'Ukraine.

Mais les habitant sont pris au piège des combats qui ont déjà fait de nombreuses victimes. Selon Médecins sans frontières, les civils n'ont ni eau, ni nourriture, ni chauffage, ni électricité.

Une précédente tentative d'évacuer les civils de cette ville d'environ 450 000 habitants, bombardée depuis plusieurs jours par les Russes et leurs alliés des deux territoires séparatistes du Donbass, avait échoué samedi, les deux parties s'accusant mutuellement de ne pas respecter leurs engagements.

Les Ukrainiens ont affirmé que les Russes avaient poursuivi leurs tirs alors que les civils se rassemblaient pour former un convoi, tandis que les Russes ont accusé les défenseurs de la ville d'avoir utilisé les civils comme "boucliers humains".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'espace aérien ukrainien : la ligne rouge de Vladimir Poutine

Ukraine : l’OTAN pointe les restrictions sur l’usage d’armes occidentales

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur