PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : fin du troisième round de négociations au Bélarus

Guerre en Ukraine : fin du troisième round de négociations au Bélarus
Tous droits réservés MAXIM GUCHEK/AFP
Tous droits réservés MAXIM GUCHEK/AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Ukrainiens évoquent "certains résultats positifs" sur les couloirs humanitaires tandis que les Russes jugent cette session "pas à la hauteur des attentes".

PUBLICITÉ

C'est en hélicoptère que la délégation ukrainienne est arrivée pour un troisième round de négociations avec les russes. Il s'est achevé ce lundi soir au Bélarus, non loin de la frontière polonaise.

Un conseiller de la présidence ukrainienne, présent lors de la rencontre affirme que certains résultats positifs ont été obtenus concernant la logistique des couloirs humanitaires."

Sur les questions-clés comme celles touchant à un cessez-le-feu, "des dialogues intensifs vont continuer", a-t-il dit. De son côté, le chef de la délégation russes, Vladimir medinski a estimé que cette troisième session n'avait pas été à la "hauteur des attentes". "Nous espérons que la prochaine fois, nous pourrons parvenir à une avancée plus importante", a-t-il dit.

Négociations à Antalya le 10 mars

Alors que les deux dernières rencontres n'avaient débouché sur aucune avancée significative, la Turquie est aussi rentrée dans la danse. Son ministre des Affaires étrangères a annoncé la tenue de négociations ce jeudi à Antalya, en compagnie de ses homologues russes et ukrainiens.

"Les deux ministres ont expressément souhaité que je prenne part à cette réunion à Antalya et que je la conduise de manière trilatérale. Nous mènerons donc cette réunion dans un format trilatéral le jeudi 10 mars à Antalya, si Dieu le veut. Nous espérons que cette réunion sera un tournant", a dit Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Les pays baltes inquiets après l'annonce de la Russie de "réviser" ses frontières

L'Estonie fait face à une hausse des attaques hybrides russes